Insultes d'Anelka: Evra lance la chasse à la taupe

Publié le 21 juin 2010.

FOOT - Selon le capitaine français, il y a un traitre dans le groupe qui veut nuire à l'équipe en parlant à la presse...

De notre envoyé spécial à Knysna (Afrique du sud),

Cette fois, il ne peut plus (se) mentir. Réciter devant les médias son couplet habituel sur ce groupe «soudé», «uni», dont il assure le capitanat. Les yeux aussi rougis que jeudi soir, Patrice Evra a reconnu samedi que «ce groupe n’est plus sain», après la divulgation dans la presse des propos injurieux de Nicolas Anelka envers Raymond Domenech à la mi-temps du match contre le Mexique. «Le problème, c’est le traitre qui est parmi nous. C’est ce traître qu’il faut éliminer du groupe. Nicolas Anelka n’est pas le problème.»

A deux jours d’un match contre l’Afrique du sud, sûrement le dernier de leur Mondial, les Bleus s’entraînent et vivent donc avec une taupe. Un joueur ou un membre du staff qui évente les histoires de vestiaire. Qui fait fuiter dans la presse certains secrets, des moments de vie qui ne devraient «appartenir qu’au groupe», selon Jean-Pierre Escalettes. «Il n’y a pas une petite souris, c’est quelqu’un qui est dans ce groupe et qui veut du mal pour cette équipe de France», enchaîne Evra.

Une petite idée sur son identité

Après l’exclusion de Nicolas Anelka, que l’ensemble des joueurs auraient regrettée, le capitaine se demande toujours comment les Bleus ont pu en arriver là. «Comment cette chose a pu sortir dans la presse? Il n’y avait que nous, les joueurs et le staff...» Concernant l’identité de ce «traître», Patrice Evra a bien sa petite idée. Mais il n’a pas souhaité s’épancher. Il ne lancera pas non plus d'enquête pour le débusquer. «Tu peux accuser tout le monde mais on ne pourra jamais le trouver...»

Le capitaine des Bleus pense vivre avec lui «depuis le début», même s’il maintient que l’ambiance et la cohésion du groupe étaient saines depuis le stage de Tignes. «Bien sûr qu’elle l’était. Quand tu te rends compte qu’il y en a un traître, tu ne peux plus dire que le groupe est sain. Moi, je n’aurais jamais imaginé ça.» Officiellement, en tout cas.

La vidéo de la conférence de presse:

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Romain Scotto, à Knysna
publicité
publicité
1 PSG 82 34m +56
2 Monaco 72 34m +28
3 Lille 64 34m +18
4 Saint-Etienne 57 34m +15
5 Lyon 55 34m +11

Classement complet

publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr