Brésil-Japon: «Je ne suis pas venu pour créer des problèmes au PSG», répond Neymar qui règle ses comptes avec la presse

FOOTBALL La star brésilienne est venu en conférence de presse à l'issue du succès de la Seleçao face au Japon vendredi à Lille. L'attaquant avait plusieurs choses à régler...

Francois Launay

— 

Neymar a ouvert le score face au Japon

Neymar a ouvert le score face au Japon — DENIS CHARLET / AFP

Un penalty marqué, un autre raté et un carton jaune reçu après consultation de la vidéo. Très bon pendant les 15 premières minutescontre le Japon vendredi au stade Pierre Mauroy, Neymar a ensuite progressivement disparu du match remporté par la Seleçao (3-1).

Mais c’est après match que la star brésilienne a surpris tout le monde en s’invitant en conférence de presse alors que ce n’était pas du tout prévu. L’attaquant du PSG a tenu à réagir pour démentir les mauvaises relations qu’on lui prête avec Unai Emery, l’entraîneur parisien.

>> A lire aussi : En fait, tout va bien entre Neymar et Emery... Mais Lucas et Ben Arfa tenteraient de brouiller les deux hommes

Le point règlement de comptes avec la presse

« Je suis là parce que j’ai demandé à venir parler devant la presse. Je voulais dire ce que je pensais. Je n’aime pas les histoires qui se racontent sur moi actuellement. Rien ne me dérange aujourd’hui au PSG. Ce qui me gêne, ce sont les histoires que crée la presse autour de moi. Je suis venu pour vous donner ma version des choses. J’étais heureux à Barcelone et je le suis toujours à Paris. Je suis très heureux et très motivé. »

>> A lire aussi : VIDEO. Japon-Brésil: Pouah! La mine pied droit dans la lulu de Marcelo (Neymar a aussi marqué)

Le point sur ses relations avec Unai Emery et ses coéquipiers

« On parle beaucoup de mes relations avec le coach ou avec Cavani. Ces choses-là ne sont pas vraies et ça me blesse. Je suis venu à Paris avec l’accord de mon coach [Unai Emery]. Quand je suis arrivé, on a eu une discussion et on a parlé de mes objectifs et de ceux de l’équipe. Je ne suis pas là pour créer des problèmes à Paris. J’ai été très bien accueilli par mes coéquipiers quand je suis arrivé. Ils m’ont montré beaucoup de respect. Parfois, cela prend du temps pour s’adapter dans un nouveau club. Mais avec des joueurs comme ceux du PSG, cela va plus vite. Je veux m’entraîner, joueur et gagner des trophées avec eux. »

Le point j’ai le droit de faire des erreurs

« Je suis un être humain. Je me réveille parfois de mauvaise humeur, même si la plupart du temps, je suis content. Je voulais m’excuser car les gens attendent de vous d’être parfait. J’ai 25 ans, je fais des erreurs mais je veux grandir que ce soit au PSG ou en sélection », a conclu ému le numéro 10, qui a quitté l'estrade les larmes aux yeux, réconforté par son sélectionneur.