• Les Lillois courent toujours après une deuxième victoire en Ligue 1, cette saison.
  • Avant le match de Strasbourg à Nice, ce dimanche, ils se retrouvent 19es au classement.
  • Mais le salut passera par El Loco, selon les joueurs.

Encore raté. Large vainqueur de Nantes (3-0) en ouverture du championnat, le Losc n’a, depuis, toujours pas passé la deuxième (victoire). Les hommes de Marcelo Bielsa ont eu des occasions, samedi, à Rennes (1-0), mais trop faibles techniquement, ils y ont plutôt concédé leur 5e revers en neuf rencontres disputées (Amiens-Lille restant à jouer)… tout en finissant à dix après l’expulsion directe d’Hamza Mendyl (85e).

>> A lire aussi: Il quitte Buenos Aires pour Lille par passion pour Marcelo Bielsa

« Les défaites sont imméritées »

« Le manque de résultats montre qu’on n’a pas trouvé la solution, et le déroulement des matchs indique que l’équipe obtient moins que ce qu’elle mériterait, réagissait El Loco. Les défaites sont imméritées. Dire qu’on n’a pas ce qu’on mérite ne veut pas dire qu’on joue bien, mais ce match permet de comprendre qu’hormis le but encaissé, il n’y a pas eu de situation dangereuse contre nous. »

Pour le latéral-milieu Yves Bissouma, pris de vitesse dans son couloir droit par Faitout Maouassa sur le but rennais, les Dogues ont « encore manqué de chance. Il est dommage d’avoir pris ce but aussi tôt [6e minute]. Mais on s’accroche, et on va aller chercher cette victoire qui nous permettra de remettre les pendules à l’heure. »

« Il connaît réellement le football »

Au mieux, le Losc accueillera l’Olympique de Marseille lors de la prochaine journée en position de barragiste (en fonction du résultat de Strasbourg, ce dimanche). Avant de retrouver son ancien club, Bielsa « admet la gravité de la situation. Il y a bien sûr de l’inquiétude, notre place au classement parle d’elle-même. »

Mais selon Bissouma, c’est avec le technicien argentin que Lille s’en sortira. « On sera une grande équipe avec cet entraîneur, estime ainsi le joueur. Marcelo est spécial, il connaît réellement le football. Il a des principes, mais il sait aussi évoluer. On est tous derrière lui. » Bon à savoir au moment où les supporters, eux, commencent sérieusement à s’impatienter…