Ligue 1: Des députés veulent instaurer une taxe de 5% sur les transferts

FOOTBALL L’idée serait de taxer les transactions les plus importantes pour financer le football amateur…

N.C.

— 

L'Assemblée Nationale, le 11 janvier 2017.

L'Assemblée Nationale, le 11 janvier 2017. — Jacques Witt / Sipa/SIPA

Ce n’est pas la première fois que l’idée est évoquée. Ira-t-elle au bout, cette fois ? Des députés ont déposé une proposition de loi « visant à instaurer une taxe sur les transferts de sportifs professionnels », le 3 octobre dernier.

Si le texte est adopté, les clubs seraient contraints dès le 1er août prochain à reverser 5 % du montant d’une vente au Centre national pour le développement du sport (CNDS), qui aurait « avec obligation de répartir [l’argent] aux clubs sportifs amateurs ».

« Quand un club achète un joueur 100 millions, il peut bien en donner cinq de plus »

Le texte, signé par une trentaine de députés et disponible sur le site de l’Assemblée Nationale, précise que la taxe serait due « à partir d’un montant défini par décret » et s’appliquerait aussi bien aux transferts franco-français qu’à ceux entre clubs français et étrangers.

« L’idée est de taxer les transferts les plus importants, pas ceux de 2 ou 3 millions d'euros. Quand un club achète un joueur 100 millions, il peut bien en donner cinq de plus au sport amateur qui a du mal à se financer à cause notamment de la baisse des dotations aux collectivités », a expliqué à l’Equipe Michel Zumkeller, député Les Constructifs du Territoire de Belfort, qui porte le texte.