Montpellier: Né le jour du décès de Loulou, un club alsacien porte les couleurs du MHSC en son hommage

FOOTBALL Le 29 juin, quelques hommes se réunissaient pour faire revivre le foot à Thann. Au même moment, Louis Nicollin décédait. Les couleurs sont un hommage au président du MHSC…

Jerome Diesnis

— 

Le mémorial en hommage à Louis Nicollin, au domaine de Grammont.

Le mémorial en hommage à Louis Nicollin, au domaine de Grammont. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

  • Le FC Thann est né le jour du décès de Louis Nicollin, le président emblématique du MHSC.
  • Au moment de choisir les couleurs, le club alsacien a décidé de rendre hommage à un président « qui incarnait les valeurs du monde amateur, même chez les professionnels ».

C’était le 29 juin. Une poignée de passionnés se regroupait à Thann, pour faire revivre le football dans cette petite ville d’Alsace, privée de ballon rond depuis la liquidation du club local. Le 29 juin, jour funeste où Louis Nicollin a été emporté par une crise cardiaque. « Quand on a réfléchi aux couleurs, l’un des dirigeants a proposé celles de Montpellier, en hommage à Loulou. On a tous immédiatement adhéré », évoque Sébastien Kempf, le président du FC Thann.

« Monsieur Nicollin incarnait nos valeurs »

Ce coup de cœur n’était pas seulement sous le coup de l’émotion. « Monsieur Nicollin représentait les valeurs que l’on aimerait porter à notre niveau, alors on aura toujours à l’esprit ce que représente ces couleurs, témoigne Kempf. Il est resté toute sa vie fidèle à lui-même. Même si son club a traversé vents et des marées, il incarnait les vertus du monde amateur, même chez les professionnels. »

>> A lire aussi : Ruben Aguilar, du fin fond de de la septième division... à Kylian Mbappé

Et puis, Montpellier, début juillet, avait l’accent alsacien avec Ryad Boudebouz, l’enfant de Colmar, pas encore parti à Séville. Et Frédéric Garny, coach des U19 vainqueur de la Gambardella, originaire de Cernay.

Des messages de soutien de fans du MHSC

Le 4 novembre, le FC Thann inaugurera ses nouveaux maillots. Le MHSC a été invité. « On espère qu’ils répondront positivement », dit le président. Pour financer les équipements des enfants, des maillots aux ballons, il a fallu lancer une campagne de crowdfunding, couronnée de succès. « On partait de zéro. »

>> A lire aussi : Quand l’ombre de Loulou plane sur la photo officielle du MHSC

Maillot bleu et short orange, c’est un peu Montpellier qui évolue 676 km plus au nord. « On a reçu des messages de soutien de fans du MHSC qui ont eu connaissance de notre action par un site (www.allezpaillade.com). Ça nous fait chaud au cœur », conclut Kempf.