José Mourinho lors de Chelsea-Manchester United en quarts de finale de FA Cup, le 13 mars 2017.
José Mourinho lors de Chelsea-Manchester United en quarts de finale de FA Cup, le 13 mars 2017. - BPI/Shutterstock/SIPA

Le choc entre Chelsea et Manchester United, lundi soir, en quart de finale de Coupe d’Angleterre, a été chaud. Mais davantage sur les bancs de touche et en tribunes que sur le terrain. Au-delà de la victoire des Blues (1-0), grâce à un but de l’excellent N’Golo Kanté, ce sont surtout les deux entraîneurs qui ont fait l’animation. Antonio Conte, que l’on sait toujours nerveux le long de sa ligne, a été fidèle à sa réputation en s’agaçant à chaque faute des Mancuniens. Et puis il s’est carrément emporté après une énième faute sur Hazard, qui a entraîné le deuxième carton jaune et donc l’expulsion de Herrera (35e). José Mourinho a répondu, et le ton est monté, obligeant le quatrième arbitre à séparer les deux coachs. La photo est assez savoureuse.

Bon les gosses ça va bien maintenant...
Bon les gosses ça va bien maintenant... - South/Si/Shutterstock/SIPA

C’est là que les supporters de Chelsea s’en sont mêlés. Eux qui adorent égratigner leur ancien entraîneur se sont mis à chanter « You’re not special anymore ! » (« Tu n’es plus special ! »), certains le traitant même de « Judas ». La première réponse de Mourinho a été levant vers eux trois doigts, comme le nombre de titres de champion décrochés avec les Blues du temps de sa splendeur. La seconde est venue en conférence de presse.

Lancé sur le sujet, il a été magnifique, comme d’habitude. « Ils peuvent me dire ce qu’ils veulent, a-t-il dit. Quand ils trouveront un manager qui leur aura fait gagner quatre fois la Premier League, alors je serai le N.2. Mais jusqu’à ce moment, je reste le numéro 1. Judas est le numéro 1. » Une autre question ?

Mots-clés :