Tour de France: au lendemain de l'arrestation de Grégorio, cap sur le Grand Colombier

0 contributions
Publié le 11 juillet 2012.

Au lendemain de la journée de repos, au cours de laquelle le Français Rémy Di Grégorio (Cofidis), a été arrêté et placé en garde à vue à Bourg-en-Bresse dans une affaire présumée de dopage, puis transféré dans la journée à Marseille, le Tour découvre mercredi le Grand Colombier, le premier col hors catégorie de l'édition 2012 du Tour de France, dans la 10e étape longue de 194,5 kilomètres entre Mâcon et Bellegarde-sur-Valserine.

L'ascension souvent empruntée par le Tour de l'Ain et, dernièrement, par le Critérium du Dauphiné démarre à Culoz, la ville de l'athlète Christophe Lemaître, double champion d'Europe du 100 mètres, au 133e kilomètre.

La montée de 17,4 kilomètres (à 7,1 % de pente moyenne), raide dans sa première partie, présente des replats. Mais son revêtement inégal et sa difficulté en font un col très exigeant, que Thibaut Pinot a franchi en tête à deux reprises dans le Tour de l'Ain.

Au sommet situé à l'altitude de 1501 mètres (le col le plus haut du Jura) à 43 kilomètres de l'arrivée, il reste une descente technique suivie aussitôt par une remontée vers le col de Richemond (3e catégorie, Km 174) et la plongée vers Bellegarde-sur-Valserine.

Hôte pour la première fois du Tour, Bellegarde-sur-Valserine (11.800 habitants) fut la première ville française à disposer d'un éclairage public électrique en 1884.

Départ de Mâcon à 12h15 (lancé à 12h25), arrivée à Bellegarde-sur-Valserine vers 17h16 (prévision à 40 km/h de moyenne).

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr