Tour de France: Revivez Epernay-Metz en live comme-à-la-maison

23 contributions
Publié le 6 juillet 2012.

CYCLISME - Dernière bagarre pour les sprinteurs avant que les cols ne reprennent leurs droits...

1 Sagan 
2 Greipel
3 Goss
4 Van Hummel

17h18: Gesink arrive avec plus de trois minutes de retard, il fait partie des grands battus de la journée avec Schleck, Hesjedal, Scarponi, Valverde et Roland. Rendez vous demain pour le début des choses sérieuses !

17h15: "Jambes, hanches, épaules, j'ai mal partout", a laché Fränk Schleck, avant d'humilier Godard.



17h13: Exceptionnel Sagan, qui se paye Greipel les doigts dans le nez et se permet une nouvelle célébration, un peu plus "Hulk" que Forrest Gump. Les retardataires arrivent.

17h12: SAGANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ! QUELLE FACILITE ! INCROYABLE !

17h11: Flamme rouge, les Lotto sont en place. Petacchi, Sagan et Goss sont isolés.

17h10: Ah, non, Zabriskie fait de la résistance. Pour quelques secondes quoi.

17h09: Les échappés sont repris!

17h07: La Lotto roule, l'écart diminue. Greipel à chuté, mais le Cav' est encore absent....

17h06: Abandon également pour Mikel Astarloza.

17h05: Ca fait dix kilomètres que les échappés comptent 15 secondes d'avance. Il en reste 5...

17h04: Hejsdal est également dans le groupe de retardataire qui compte désormais 1'40'' de retard. Vu ce qu'il vaut au chrono, Frank Schleck peut déjà dire adieu à une place d'honneur sur le Tour.

17h01: Le pire, c'est que même avec dix secondes d'avance, les mecs donnent tout.

17h00: Tom JackDaniellsson a également abandonné. A 12 kilomètres de la fin, les échappés n'ont que dix secondes d'avance...

16h57: Mark Cavendish fait tout pour rejoindre le premier peloton. Enfin vu ce qu'il donne pour combler le vide, il aurait plus vite fait d'envoyer "victoire" au  8 12 12 pour essayer de l'emporter.

16h54: Voeckler, Schleck, Scarponi et Pierre Roland vont perdre pas mal de temps. Poels a abandonné, Cavendish ne devrait pas disputer le sprint...

16h52: La première partie du peloton n'a pas tardé à se remettre en marche. Plus que 15 secondes séparent les échappés du premier groupe de coureurs.

16h49: Le premier peloton passe sous la barre des 20 kilomètres.

16h47: Ca sent l'abandon pour quelques coureurs. Pendant qu'une partie du peloton est repartie à la chasse des échappés; d'autres sont restés dans le fossés. Parmi eux, Johan Vansummeren.

16h45: Mais que ferait-on sans les chutes? Alors que le peloton revenait tranquillement sur les échappés, plus de 50 coureurs sont pris dans une chute, avec Franck Schleck, évidemment.

16h45: CHUTE A L ARRIERE, GROSSE GROSSE CHUTE.

@nowayman c'est Armstrong. En ce moment, quand il y a une question vélo, la réponse, c'est Armstrong.

16h42: Les greenEDGE roule pour Matthew Goss et quelques coureurs sont lachés à l'arrière. Comme Mickaël Bourgain le sera à Londres.

16h39: Quand il s'agit de parler de tas de pierres, Jean-Paul Ollivier est présent, par contre, il ne sait pas qu'au moment où il parle, un type incroyable est en train de faire du flyboard dans la Moselle. Vous ne savez pas ce qu'est le flyboard? C'est ça.


16h35: "Nous survolons actuellement la Moselle". Sylvain Kastendeuch, Joël Muller, tout ça..

16h27: Voilà, Roger Federer vient de conclure le match, on peut se concentrer sur le vélo. Les échappés ne comptent que 50 secondes d'avance sur un peloton qui va jouer avec eux jusqu'à la fin de l'étape.

16h17: 46 kilomètres, une minute d'avance pour les quatre hommes de tête. Stratégiquement, le peloton revient presque trop tôt sur les hommes de tête. On vous prévient, Chavanel va partir en contre-attaque.

16h13: Pendant que les coureurs nous font chier, Roger Federer écrase cet idiot de Novak. Ca devait se payer un jour ou l'autre de porter du Tacchini en 2011.

16h06: Hahahahaha. Romain Zingle a crevé à l'avant, et les autres se sont barrés. Bonne fin de course, mon pote.

@chichi26, Phallus et Kachech, on est polyvalents, on live aussi le tennis. Et laissez moi vous dire que Roger, il est plus costaud qu'Andy Schleck.

16h01: Cela dit, ne vous inquiétez pas hein, on va arriver au sprint quand même.

16h00: AHHHH, voilà un peu de bordel. Alors que les échappés perdaient du temps sur le peloton, celui-ci est totalement arrêté suite à un accrochage dans une zone où la chaussée n'était pas très large. L'écart réaugmente.


15h56: 1'33''... Les échappés ont autant de chance d'aller au bout que moi de diner avec Scarlett. Par contre, 100% de chance de se faire chier jusqu'à l'arrivée. Il ne pleut même plus...

15h53: Les échappés entâment la première et seule difficulté de la journée: la côte de Buxières. Derrière, le peloton est à 1'47''.

15h48: Classement du seul sprint intermédiaire du jour:

Kroon
Zabriskie
Malacarne
Zingle
Goss
Cavendish
Sagan
Van Hummel
Boasson Hagen
...


@huite23, au moins, y a un peu de spectacle..

15h40: Voilà, 73 kilomètres, 3'08''. Beaucoup de suspense dans cette fin d'étape. Genre autant qu'un 100 mètres entre Usain Bolt et Gilbert Montagné.

15h35: La dernière fois qu'on a vu quelque chose d'aussi chiant que ce début de Tour de France, c'était ça:


15h28: Le peloton, sans doute inquiet après l'échappée d'hier qui a faillit aller au bout, se met à rouler un peu plus tôt que d'habitude. L'écart passera bientôt sous les quatre minutes.

15h22: Tyler Farrar est à l'agonie, mais on demande quand même au directeur sportif s'il va sprinter. Evidemment, la réponse est non. Il a qu'à essayer de guérir comme Joakim Noah, hein. Un peu d'homéopathie et c'est bon.

15h15: On se fait bien chier, hein, donc pendant que France Télé utilise les thunes de votre redevance pour nourrir un caméraman intermittent du spectacle pour un plan sur une fôret, nous, on va vous faire vibrer avec du vrai cyclisme. Du cyclisme aussi propre que votre chambre à 13 ans.


15h10: Les échappés ont passé la barre symbolique des 100 kilomètres avant l'arrivée. Le peloton se met doucement à rouler. L'écart est passé à 5'25''.

15h04: Je crois que David Zabriskie n'est pas échappé. Il essaye juste de fuir Lance Armstrong qui arrive pour se venger.

14h59: La crevaison de Thomas Voeckler. La blessure de Thomas Voeckler. La glissade de Thomas Voeckler. Le barbecue de Thomas Voekcler. Thomas is the new Martine.

14h58: Apparemment, la Saur-Sojasun a "sauvé le soldat Feillu". Comme ça?


14h55: On sait que comme nous, vous attendez ce week-end et les premières belles étapes. On sait que comme nous, vous aimez le panache. Alors allez-y, lâchez une larme. Et pas de honte, hein. C'est normal.


14h52: Les hommes de tête passent au ravitaillement et bouffent tranquillement. Le peloton est à 6'10'' derrière.

14h49: Sur France Télé, on nous emmène dans les coulisses de l'équipe Europcar avant une arrivée au sprint. On peut aller dans le vestiaire de Richard Gasquet avant un huitième de finale de Grand Chelem aussi, hein.

14h46: Sinon, et c'est assez exceptionnel pour le noter, il n'y a pas de Français dans l'échappée du jour. Pour ceux qui méconnaissent le cyclisme, c'est comme s'il n'y avait pas de Chinois en première scientifique.

14h45: D'ailleurs, selon les dirigeants de la Lotto, Greipel se plaindrait de douleurs à l'épaule.



14h40: Ils n'ont pas besoin de ça pour tomber depuis la première étape, mais les coureurs ont été largement perturbés par la pluie. Westra, Gutierrez, Valverde, Greipel, Van den Broeck et quelques autres sont déjà allés faire la bise au bitume.

14h37: Salut les amoureux de la petite reine. Sur la Grande Boucle, vendredi rime avec pluie. Comme chaque jour depuis le début de la course, des petits malins ont faussé compagnie au peleton qui va rouler tranquillement jusqu'au réveil des équipes de sprinteur.

C’est la dernière, et ce n’est pas plus mal. Après une semaine passée à s’amuser avec les échappés, le peloton devrait profiter des kilomètres qui séparent Epernay de Metz pour nous offrir une dernière fois l’horrible soupe froide qui nous est servie depuis le début de la Grande Boucle (le vent de fraîcheur Sagan mis de côté, évidemment). Echappée au kilomètre zéro, écart stable à la mi-course, puis sprint massif. Triste, mais au moins, on voit le bout du tunnel.

L’homme à suivre:

Matthew Goss. Deuxième d’un sprint très difficile jeudi, l’Australien veut sa part du gâteau. Moins esseulé que Mark Cavendish, mais aussi moins bien accompagné qu’Andre Greipel, le sprinter de la GreenEDGE devrait tout donner à Metz, avant de se faire discret quand les routes grimperont plus lors des prochains jours.

Attention à…

Aux échappés. Jeudi, Matthieu Ladagnous et sa petite bande n’étaient pas loin. Rattrapés à seulement quelques mètres de la ligne, ils ont bien failli donner une petite leçon à un peloton qui se complaît assez aisément dans son petit train sénatorial. Tout n’a pas été perdu pour les courageux de la cinquième étape, puisqu’en allant si loin, ils ont grandement perturbé le sprint final. La preuve, Samuel Dumoulin fait cinquième.

Le profil de l'étape:

Les maillots distinctifs:

Maillot jaune: Fabian Cancellara (Radioshack)

Maillot vert: Peter Sagan (Liquigas)

Meilleur grimpeur: Michael Morkov (Saxo Bank)

Meilleur jeune: Van Garderen (BMC)

 

 

S.B.
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr