Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), parti en pole position, a remporté dimanche le Grand Prix d'Italie, 13e manche du Championnat du monde de Formule 1, devant le Mexicain Sergio Pérez (Sauber) et l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), toujours leader.
Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), parti en pole position, a remporté dimanche le Grand Prix d'Italie, 13e manche du Championnat du monde de Formule 1, devant le Mexicain Sergio Pérez (Sauber) et l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), toujours leader. - Dimitar Dilkoff afp.com

avec AFP

Fernando Alonso n'a qu'à bien se tenir: Lewis Hamilton est en passe de devenir son challenger nméro 1 pour le titre mondial à la place des Red Bull de Vettel et Webber. Le Britannique s'est imposé sans coup férir ce dimanche à Monza, loin devant l'étonnant pilote mexicain Sergio Perez et sa Sauber. L'Espagnol, leader du championnat du monde, complète le podium au volant de sa Ferrari. C'est la 3e victoire d'Hamilton cette saison, après le GP du Canada en juin et le GP de Hongrie fin juillet. Elle lui permet de se replacer dans la course au titre, alors qu'Alonso conforte son avance - 37 points de plus qu'Hamilton, 2e - grâce aux abandons en fin de course des deux pilotes Red Bull, Sebastian Vettel et Mark Webber.

Mauvais jour pour les Red Bull

«Ciao tutti! C'est fantastique de gagner ici», a dit Hamilton sur le podium, devant des milliers de tifosi ravis de leur après-midi, en plein soleil, dans le parc de l'Autodrome National de Monza. C'est la 3e victoire d'affilée d'une McLaren cet été, après celle d'Hamilton en Hongrie et de Jenson Button en Belgique. Hamilton fait donc la bonne opération du jour en reprenant dix points à Alonso, grâce à cette 20e victoire de sa carrière en F1, et en remontant à la 2e place du classement avec 142 points, juste devant le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), 141 points, et Vettel, 140.

Hamilton revient au général

Le champion du monde 2008 a mené quasiment de bout en bout, sauf quand Pérez a brièvement pris la tête de la course à la faveur des changements de pneus d'Hamilton et Button, parce qu'il avait réussi à faire durer ses gommes dures plus longtemps que les «McLaren Boys». Alonso, parti de la 10e place, a failli tout perdre lors d'un dépassement très risqué sur Vettel qui a ensuite coûté une pénalité sévère à l'Allemand et l'a fait chuter au classement. «Ce n'était pas une course facile, car on savait qu'on avait une voiture très rapide mais il fallait remonter au classement», a dit Alonso, pour qui c'était «un dimanche parfait», au vu aussi des abandons. Le prochain Grand Prix aura lieu à Singapour le 23 septembre et sera disputé en soirée, à la lueur des projecteurs.