Ligue1: Montpellier ne plonge pas dans le Doubs

1 contribution
Publié le 2 septembre 2012.

FOOTBALL – Les champions de France montpelliérains ont remporté à Sochaux (1-3) leur premier succès en Ligue 1...

Un point en trois matchs, le bilan des Montpelliérains en ce début de saison laissait à désirer pour un champion de France avant son déplacement à Sochaux. Chez la lanterne rouge, les Héraultais ont décroché leur premier succès (1-3) en quatre journées. «On venait pour chercher quelque chose même si on ne savait pas de quelle manière. Il y a du mieux. Les joueurs se sont mis minables, se réjouit René Girard, le pugnace entraîneurs du MHSC. Mais il ne faut pas que ce résultat change quoi que ce soit. Il y a encore du travail, besoin de resserrer les boulons. Je ne m’arrêterai pas sur le score car on doit faire preuve de plus de maîtrise.»

Une saison enfin lancée

Car si les Montpelliérains ont été efficaces offensivement grâce à la décontraction de Younes Belhanda sur penalty (16e), son premier but de la saison pour son centième match en Ligue 1, et l’opportunisme de Emanuel Herrera (59e) sur un centre de John Utaka et de Rémy Cabella (79e) après une erreur individuelle sochalienne, ils n’ont pas été rassurants défensivement.

«C’est un ouf de soulagement, reconnaît Geoffrey Jourdren, le portier montpelliérain. Il fallait relancer la machine. On est très contents mais il faut rester tranquille car la fin de match a été agitée.» Car si les Francs-Comtois ont été apathiques pendant soixante minutes, leur réveil avec l’entrée de Sloan Privat (61e), buteur deux minutes après avoir remplacé Ryad Boudebouz, a fait vacillé les champions de France. Mais une nouvelle erreur des coéquipiers de Cédric Kanté a permis au milieu sudiste Rémy Cabella de faire le break définitif.

Montpellier au plus mal

Si Montpellier évite de douter dans le Doubs, les Sochaliens restent dans leur spirale négative de quatre défaites. «Il ne faut pas tirer sur qui que ce soit, car ça risque de partir dans tous les sens», prévient le milieu du FCSM Sébastien Roudet. Mais l’abattement a gagné la Franche-Comté. «On est tous conscients que notre début de saison est catastrophique. Il faut faire le dos rond sur ce qui se dit autour de nous. Etre honnête avec nous-mêmes, on a le niveau Ligue 2. Mettons-nous dans la peau d’un promu et serrons nous les coudes», poursuit Roudet.

La trêve internationale va être longue du côté de Sochaux alors qu’à Montpellier, ce succès va calmer Loulou Nicollin, le président du MHSC, auteur d’une sortie comme toujours remarquée et imagée après la défaite contre Marseille (0-1), le week-end dernier. «On fait abstraction des coups de gueule de M. Nicollin, avoue Geoffrey Jourdren, dans un sourire. Quand il n’est pas content, il le fait savoir à sa manière.»

 

A Sochaux, Floréal Hernandez
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr