Hugo Lloris remercie les supporters lyonnais avant son départ pour Tottenham, le 1er septembre 2012 à Lyon.
Hugo Lloris remercie les supporters lyonnais avant son départ pour Tottenham, le 1er septembre 2012 à Lyon. - L.Cipriani/SIPA

Julien Laloye

C’est encore un peu tôt pour s’inquiéter, mais pas pour se poser la question. Hugo Lloris a-t-il fait le bon choix en quittant l’OL pour Tottenham ? Le portier international, qui a pris le temps de faire des adieux émouvants au public lyonnais samedi en préambule du match contre Valenciennes (3-2) avant de rejoindre l’équipe de France, semble ne pas partir forcément titulaire dans l’esprit d’André Villas-Boas, le coach des Spurs.

Numéro 2 pour commencer ?

C’est du moins le sens des paroles d’AVB après la superbe prestation de Brad Friedel samedi lors du match nul entre Tottenham et Norwich (1-1). Le gardien américain, titulaire pour la 307e fois de rang en Premier League, a été l’homme du match, s’attirant les louanges de son entraîneur : «C'est l'homme de la rencontre. Il a fait un match extraordinaire, et nous a permis de ne pas être mené. Evidemment la concurrence augmente sur le poste de gardien avec l’arrivée d’Hugo, mais ce poste de numéro 1 est le sien et cela continuera comme ça car c’est un gardien formidable ». Des propos inquiétants pour le gardien titulaire des Bleus depuis maintenant trois ans et encore capitaine dans l’esprit de Didier Deschamps.

Et ce sans compter que Lloris quitte le leader de L1 pour une équipe qui se traîne à la quatorzième place de Premier League avec deux petits points en trois matchs. Bref on a connu contexte plus évident pour changer de club…