Jussiê célébré par ses coéquipiers Gouffran et Plasil, le 30 août 2012 à Bordeaux.
Jussiê célébré par ses coéquipiers Gouffran et Plasil, le 30 août 2012 à Bordeaux.

J.L.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Attention équipe en chaleur. Les Girondins de Bordeaux, intouchables depuis le mois d’avril (9 victoires et 3 matchs nuls), reçoivent l’OGC Nice trois jours après une qualification miraculeuse pour les phases de groupe de la Ligue Europa arrachée contre l’Etoile Rouge de Belgrade (3-2). Pour résumer, on trouve difficilement équipe de L1 plus en confiance actuellement. Gouffran plante à tout-va, Obraniak régale la chique avec son pied gauche, et Ben Khalfallah ressemble presque à un vrai joueur de foot. En face, le Nice de Claude Puel n’a toujours pas gagné cette saison malgré un nul encourageant contre Lille lors de la 3e journée (2-2). Mais prudence, Nice est la dernière équipe à l’avoir emporté à Chaban en mars dernier (2-1), et pourra compter sur sa nouvelle recrue, le buteur argentin Dario Cvitanich, qui ressemble trop à Mateja Kezman pour ne pas être soit un gros bide, soit la star du championnat en devenir.

    >> Un bon Bordeaux-Nice plutôt qu'une grosse sieste avant OM-Rennes, on compte sur vous pour venir nous aider à rester éveillés à partir de 13h45

    permalien