"Il n'y a pas grand-chose de nouveau, nous avons quelques contacts mais pas plus que ça", a déclaré au sujet de l'éventuel transfert de Yann Mvila le manageur général du Stade Rennais, Pierre Dréossi, mardi devant la presse.
"Il n'y a pas grand-chose de nouveau, nous avons quelques contacts mais pas plus que ça", a déclaré au sujet de l'éventuel transfert de Yann Mvila le manageur général du Stade Rennais, Pierre Dréossi, mardi devant la presse. - Alain Jocard afp.com

© 2012 AFP

«Il n'y a pas grand-chose de nouveau, nous avons quelques contacts mais pas plus que ça», a déclaré au sujet de l'éventuel transfert de Yann Mvila le manageur général du Stade Rennais, Pierre Dréossi, mardi devant la presse. «Plus on avance, plus on peut penser (qu'il va rester). Maintenant, comme je le dis depuis un certain temps, on savait bien que Yann partirait (éventuellement) la dernière semaine (du mercato). On est dans la dernière semaine», a dit Dréossi en marge de la présentation officielle de Jean II Makoun.

Tottenham plus dans la course

Si le marché des transferts se termine en France le 4 septembre à minuit, il ferme en revanche ses portes vendredi soir en Angleterre, l'une des destinations privilégiées du milieu international (22 sélections, un but) formé à Rennes et sous contrat jusqu'en 2015. Le nom de Tottenham, qui vient de vendre son milieu international croate Luka Modric au Real Madrid, a ainsi souvent été évoqué, mais les «Spurs» ne sont «plus intéressés», avait expliqué leur manageur André Villas-Boas il y a deux semaines.

Le Stade Rennais n'est cependant pas vendeur à n'importe quelles conditions. "On a la chance d'avoir un actionnaire qui a la capacité et les moyens d'attendre 6 mois/1 an pour qu'une rentrée d'argent qui était prévue rentre un peu plus tard. Donc si Yann doit rester tant mieux, et on sera un peu plus forts avec lui que sans lui, c'est sûr", a expliqué Dréossi.