Didier Deschamps et Hugo Lloris lors de conférence de presse d'avant-match entre la France et l'Uruguay, le 14 août 2012 au Havre.
Didier Deschamps et Hugo Lloris lors de conférence de presse d'avant-match entre la France et l'Uruguay, le 14 août 2012 au Havre. - D.Vincent/SIPA

Julien Laloye

C’est une mini-surprise qui n’en est pas une. Hugo Lloris sera le premier capitaine de l’ère Deschamps, mercredi contre l’Uruguay. Le nouveau sélectionneur des Bleus a choisi de faire confiance au gardien lyonnais pour encadrer ses coéquipiers, comme Laurent Blanc avant lui. Une satisfaction, évidemment, pour le portier tricolore: «Malgré mon jeune âge, j'ai appris beaucoup de choses à travers cette expérience du capitanat. C'est une fierté, mais je ne suis pas là pour revendiquer quoi que ce soit».

Deschamps attend de voir

Mais s’agit-il réellement d’une bonne nouvelle pour Didier Deschamps de ne pas avoir d’autre relais de confiance que le capitaine d’une grande compétition où le groupe a sérieusement tangué dans l’adversité? L’épisode de la dispute avec Ménez contre l’Espagne a montré qu’Hugo Lloris n’était pas forcément le joueur le plus respecté par ses coéquipiers, même si les deux hommes se sont évertués à calmer le jeu depuis. Didier Dechamps n’a d’ailleurs rien promis à personne, puisqu’il a confié attendre que certains cadres «habitués à le faire guident et encouragent les autres». Autrement dit, si quelqu’un se révèle pendant cette première prise de contact, il pourrait vite se retrouver avec le brassard sur le bras. Peut-être même dès le 7 septembre prochain contre la Finlande.

 >> Et vous, que pensez-vous du choix d’Hugo Lloris comme capitaine? Est-ce une bonne chose pour l’équipe de France? Les Bleus ont-ils besoin d’un autre leader? On attend votre avis.