Usain Bolt remporte le 200m aux JO de Londres, le 9 août 2012. 
Usain Bolt remporte le 200m aux JO de Londres, le 9 août 2012.  - Lucy Nicholson / Reuters

A.M.

Après l’avoir effacé des tablettes, il l’efface de sa mémoire. A peine sacré sur le 200m, jeudi soir, Usain Bolt s’en est pris au sprinter américain Carl Lewis. Contrairement à lui, le Jamaïcain a réussi à conserver ses titres olympiques sur 100m et 200m. Et après son nouveau triomphe, «Lightning Bolt» a allumé «King Carl». «Carl Lewis, j’ai perdu tout repsect pour lui, tout respect», a balancé Bolt en conférence de presse.

Dans une interview à Sports Illustrated, l’ancien champion olympique du 100m, 200m, et du saut en longueur avait suspecté les Jamaïcains de dopage. «Qu’un athlète dise des choses comme ça sur d’autres çe me met vraiment en colère», a expliqué Usain Bolt. Qui en a profité pour enfoncer le clou. «Je pense qu’il veut juste attirer l’attention, parce qu’on ne parle plus trop de lui». On attend maintenant la réponse de Carl Lewis.