Le Premier ministre britannique David Cameron s'est amusé des soupçons français après la razzia britannique en cyclisme sur piste aux jeux Olympiques de Londres, en rappelant notamment que les roues de son équipe étaient fabriquées en France.
Le Premier ministre britannique David Cameron s'est amusé des soupçons français après la razzia britannique en cyclisme sur piste aux jeux Olympiques de Londres, en rappelant notamment que les roues de son équipe étaient fabriquées en France. - Andrew Cowie afp.com

© 2012 AFP

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est amusé des soupçons français après la razzia britannique en cyclisme sur piste aux jeux Olympiques de Londres, en rappelant notamment que les roues de son équipe étaient fabriquées en France.

"Les Français devraient connaître notre secret, puisque c'est vous qui fabriquez nos roues", a-t-il déclaré jeudi soir au journal de France 2, en faisant référence au fait qu'elles étaient fabriquées par l'équipementier français Mavic.

"Vous savez elles sont rondes. Ils vont vite parce qu'ils pédalent fort", a-t-il ajouté en riant.

L'équipe britannique a remporté sept titres sur dix au vélodrome des JO de Londres, une razzia devant laquelle la directrice technique nationale française Isabelle Gautheron s'est dit "perplexe", tandis que nombre d'internautes ont crié sur les réseaux sociaux à la tricherie.

"Je pense que c'est injuste de penser que simplement parce que quelqu'un gagne, il faut le mettre en doute. La première réaction devrait être de dire bien joué, félicitations", a estimé M. Cameron.

"Je comprends que pour la France qui est une grande nation de vélo que ce soit un peu dur mais on a vraiment bien réussi et je suis sûr que si la France avait gagné nous aurions été contents pour vous", a-t-il ajouté, dans un grand sourire.

Une manière de répondre au président français François Hollande qui l'avait remercié avec une pointe d'humour d'avoir déroulé "le tapis rouge" pour les sportifs tricolores au début des JO.

La France devançait alors nettement la Grande-Bretagne au tableau des médailles. Le pays hôte s'est rattrapé et occupe désormais la 3e place au tableau des médailles, avec 48 médailles dont 22 en or, contre 28 dont 8 en or pour la France.