Elie Baup, l'entraîneur du FC Nantes, regrette de ne pas avoir pesé dans le débat sur la grève des joueurs de Ligue1.
Elie Baup, l'entraîneur du FC Nantes, regrette de ne pas avoir pesé dans le débat sur la grève des joueurs de Ligue1. - R.Pratta/REUTERS

J.L

Voilà une nouvelle qui risque de perturber encore un peu plus la préparation marseillaise pour la reprise de la L1.  Selon une information de l'AFP, Elie Baup et sa compagne ont été mis en examen récemment dans le cadre d'une enquête pour escroquerie aux allocations chômage. Le tout nouvel entrâineur marseillais est soupçonné d'avoir perçu une rémunération pour ses interventions en tant que consultant sur la chaîne de télévision cryptée Canal+ tout en percevant des allocations chômage considérables après son départ du FC Nantes, en 2009.  C'est Pôle Emploi, s'estimant victime de centaines de milliers d'euros de préjudice, qui a signalé les faits présumés au parquet de Toulouse. La prochaine conférence de presse de l'homme à la casquette à la Commanderie risque d'être funky.