Michel Morganella (à droite), contre le Gabon au Jeux olympiques de Londres, le 26 juillet 2012.
Michel Morganella (à droite), contre le Gabon au Jeux olympiques de Londres, le 26 juillet 2012. - SCOTT HEPPELL/AP/SIPA

A.D

«Je fonsde out les coreen allez sout vous lebru. Ahahahhahah deban zotre» (Traduction littérale : «Je défonce tous les Coréens, allez tous vous brûler. Ahahahhahah bande de trisos»). Le tweet rageur Michel Morganella, joueur de l’équipe de football suisse, après la défaite des siens face à la Corée du Sud dimanche (2-1), lui aura coûté cher. Le joueur de Palerme a été exclu de la compétition par sa propre délégation, comme  l’athlète grecque Paraskevi Papachristou exclue des Jeux olympiques après un tweet raciste juste avant le début de la compétition.

Deux sportifs sanctionnés pour racisme

Selon Blick.ch et la version allemande de 20min.chrono, Michel Morganella a publié, ce lundi midi, des excuses sous la contrainte de l’Association suisse de football. «Je m’excuse pour ce que j’ai écrit sous le coup de l’émotion, pour mon comportement.» Des paroles d'apaisement excuses qui n'ont donc pas suffi. Appelé pour la première fois en équipe A le 30 mai dernier lors de la défaite contre la Roumanie à Lucerne, Michel Morganella peut même s'inquiéter pour la suite de sa carrière internationale.