JO/Basket: Enfin assuré, Nicolas Batum peut jouer

3 contributions
Publié le 22 juillet 2012.

BASKET - Son club a enfin bougé...

Le contrat d'assurance de Nicolas Batum avec son club de Portland a été validé par la NBA et l'ailier pourra jouer lundi avec l'équipe de France de basket-ball le match de préparation aux JO contre l'Australie lundi à Strasbourg, a annoncé samedi le joueur. «Cela a été long mais je suis assuré, j'ai été assuré une demi-heure avant le match, j'aurais même pu jouer ce soir» contre le Brésil (victoire 78-74), a expliqué Batum à la fin du match, qu'il a passé sur le banc des remplaçants.

«J'ai demandé au coach mais il n'a pas voulu car j'ai fait 20 heures d'avion en trois jours, cela aurait été prendre trop de risques. Mais je m'entraîne demain (dimanche) et je joue lundi» contre l'Australie, pour le second match de préparation des Bleus en Alsace, a-t-il ajouté. "J'en peux plus, j'ai trop envie de jouer", a-t-il lancé.

Nicolas Batum a renouvelé mercredi son contrat avec le club NBA de Portland pour 46 millions de dollars (37 M EUR) lors des quatre prochaines saisons. Depuis le début de la préparation, il n'a pas pu jouer, faute d'assurance, avec la France, hormis les cinq minutes disputées de sa propre initiative le 15 juillet face à l'Espagne.

«A partir de ce soir on ne parle plus de dossier d'assurance», a lancé le directeur sportif Patrick Beesley. «Depuis 17h30 il a mis la pression sur Portland, à 18h45 la lettre de Portland (confirmant le contrat d'assurance) est arrivée et à 19h03 le feu vert de la NBA est tombé», a-t-il raconté. Le sélectionneur Vincent Collet s'est félicité de ce retour, même tardif, à une semaine du début des JO. «Il pourra s'entraîner demain et cet entraînement doit nous servir de base de travail pour le match contre l'Australie. C'est une bonne nouvelle pour le public strasbourgeois, car il sera le seul en France à avoir vu l'équipe de France olympique dans son intégralité", a dit en souriant Collet, par ailleurs entraîneur de Strasbourg.

«Nicolas va nous amener du jeu rapide mais il va aussi nous permettre d'étirer les rideaux défensifs adverse, a-t-il expliqué, plus sérieusement. C'est le joueur le plus rapide sur les démarquages, en ce moment on manque de surface, on a pas su amener la balle au bon endroit».

© 2012 AFP
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr