JO/Basket: La France de Tony Parker se rassure en battant le Brésil

2 contributions
Publié le 22 juillet 2012.

BASKET - Une belle victoire en match de préparation pour les hommes de Vincent Collet...

Les basketteurs français ont engrangé de la confiancFrance-Brésil, c'est bon pour le morale précieuse avant les jeux Olympiques de Londres, avec un succès 78-74 sur le Brésil au terme d'un match encore imparfait mais séduisant, samedi à Strasbourg. C'est la sixième victoire en neuf matches amicaux depuis le début de l'été pour les Bleus, et elle confirme la bonne impression laissée dimanche dernier lors de la courte défaite (75-70) face à l'Espagne à Bercy.

Par rapport à ce match, ils ont même haussé leur niveau au rebond, où ils ont fait jeu égal (32-32) avec les Brésiliens et leurs trois pivots NBA, Varejao, Nene et Splitter, spécialistes de l'exercice. Toujours pas au complet puisque Nicolas Batum, présent à l'échauffement mais pas encore assuré, manque à l'appel, les Bleus ont retrouvé Ali Traoré, court physiquement mais auteur, pour son premier match de l'été, de quatre points en cinq minutes dans son rôle de joker offensif.

Tony Parker a fini meilleur marqueur des Bleus avec 22 points en 28 minutes, mais il n'a pas encore retrouvé ses jambes et s'est montré très maladroit (4 sur 14 aux tirs), contrairement à ses coéquipiers, plutôt inspirés (50%). La star des Bleus a ainsi trouvé des relais précieux, avec d'abord Mickaël Gelabale, précis et très utile au rebond (10 points, 5 rebonds), ou encore Kevin Séraphin (8 pts, 4 rebonds), qui a réalisé plusieurs actions de classe sous les panneaux face à Nene, son coéquipier et mentor à Washington.

Mais l'homme du match a été Nando De Colo, décisif dans le money-time et qui a permis aux Bleus, menés de dix points avant le dernier quart-temps (55-65), de renverser la vapeur dans les dix dernières minutes. Auteur de 13 points, le futur joueur de San Antonio a tout fait aux Brésiliens dans cette dernière période, qu'il a commencée sur un panier acrobatique, avant d'enchaîner sur un caviar dans le dos pour envoyer Pietrus au dunk, suivi d'un panier primé dans le coin.

Dans son sillage, c'est toute l'équipe qui a haussé son niveau d'agressivité en défense pour remporter le dernier acte 23-9 et conclure grâce à Parker aux lancers francs, que le meneur des Bleus, opéré de l'oeil gauche il y a un mois, tire avec ses lunettes de protection relevées sur le front.

«Il fallait absolument qu'on monte en puissance. Moi, j'ai beaucoup donné en première mi-temps et Nando a fini le travail», a commenté Gelabale, à la sortie d'un succès que la France voudra confirmer lors de son dernier test lundi face à l'Australie, toujours à Strasbourg, histoire de partir avec le plein de confiance mercredi matin à Londres.

© 2012 AFP
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr