Gaël Monfils, "insuffisamment remis de sa blessure au genou droit", a déclaré forfait pour les jeux Olympiques de Londres, a annoncé vendredi la Fédération française de tennis (FFT) dans un communiqué.
Gaël Monfils, "insuffisamment remis de sa blessure au genou droit", a déclaré forfait pour les jeux Olympiques de Londres, a annoncé vendredi la Fédération française de tennis (FFT) dans un communiqué. - Greg Wood afp.com

© 2012 AFP

Gaël Monfils, déjà absent à Roland-Garros et Wimbledon en raison d'une blessure au genou droit, a également déclaré forfait vendredi pour les jeux Olympiques de Londres, où il sera remplacé en simple par Julien Benneteau.

Son forfait survient 24 heures après celui du champion olympique en titre et 3e mondial, l'Espagnol Rafael Nadal, victime d'une tendinite à un genou.

Monfils, 17e mondial et N.3 français, n'a plus joué depuis sa défaite au 2e tour du tournoi de Nice face à l'Américain Brian Baker le 23 mai. Le lendemain, il avait renoncé à Roland-Garros, une première dans sa carrière. Le joueur de 25 ans avait ensuite déclaré forfait fin juin pour Wimbledon, où sera également disputé le tournoi olympique, du 28 juillet au 5 août.

"Ca s'est décidé aujourd'hui à l'entraînement", a déclaré Monfils par téléphone à l'AFP. "C'était mon troisième jour d'entraînement (sur le court) et je n'ai pas vraiment réussi à bouger sur le terrain. J'ai toujours une appréhension dans mes déplacements surtout côté coup droit, car j'ai été blessé au genou droit. Je ne suis pas à 100% dessus".

"Après, j'ai été arrêté deux mois sans rien faire. Certes, j'ai fait une super préparation physique, mais dans une semaine, c'est trop dur pour viser une médaille. J'espère surtout pouvoir me déplacer avec beaucoup de fluidité sur le terrain. Ce serait mentir que de dire que dans une semaine je serai compétitif à 100%", a-t-il ajouté.

"Super triste"

"En même temps, je ne perds pas de vue que derrière, il y a un joueur qui joue bien et est en forme", a-t-il encore indiqué à propos de son remplaçant Julien Benneteau, qui a mené deux sets à zéro contre Roger Federer au 3e tour de Wimbledon, avant de s'incliner en cinq manches.

Monfils, lui, n'a en revanche jamais brillé à Wimbledon, seule étape du Grand Chelem où il n'a pas encore atteint les huitièmes de finale.

Mais il gardait un souvenir extraordinaire des JO-2008 de Pékin où il avait échoué en quart de finale face au Serbe Novak Djokovic, qui avait ensuite remporté le bronze.

"C'est quelque chose d'extraordinaire, de magique, une expérience que je n'ai jamais retrouvée. Je suis super triste", a déclaré Monfils, qui envisage de reprendre à Toronto (6-12 août), Cincinnati (12-19 août) ou au plus tard à l'US Open (27 août-9 septembre).

Les meilleures chances françaises en simple à Londres reposeront sur Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste ces deux dernières années à Wimbledon, voire Richard Gasquet, demi-finaliste en 2007 et encore 8e de finaliste cette année sur le gazon londonien.

Tous deux étaient absents à Pékin: Tsonga était blessé à un genou et Gasquet avait fait l'impasse pour mieux préparer l'US Open.

Le quatrième larron en simple sera Gilles Simon.

En double, Tsonga sera associé à Michaël Llodra, tandis que Gasquet jouera avec Benneteau.

Depuis la réintroduction du tennis aux JO en 1988, la France a remporté deux médailles: l'argent, avec Amélie Mauresmo en 2004, et le bronze avec Arnaud Di Pasquale en 2000.