Le défenseur brésilien Thiago Silva, lors d'un entraînement à Rio avec sa sélection, le 11 juillet 2012.
Le défenseur brésilien Thiago Silva, lors d'un entraînement à Rio avec sa sélection, le 11 juillet 2012. - S.Moraes/REUTERS

A l’inverse de Zlatan Ibrahimovic, qui s’est bien abstenu de se plaindre lors de son départ du Milan AC, Thiago Silva semble ressentir beaucoup plus d’amertume à l’idée de quitter le club lombard. Actuellement à Londres pour les JO, le défenseur brésilien a indiqué que son transfert au PSG n’était pas un choix.

«Mon transfert à Paris n’a pas été à 100% ma décision. J’avais d’ailleurs renouvelé mon contrat à Milan. Certains disent que je suis un mercenaire mais je ne gagnerai pas plus d’argent à Paris qu’à Milan. Je veux clarifier les choses. Ce n’est pas ma faute si j’ai dû quitter Milan et je m’excuse auprès des tifosi. Ma volonté, comme celle de ma famille, était de ne pas quitter Milan (…) Les gens qui connaissent le foot comprennent ce qu’il s’est passé», indique le joueur, dont les propos diffèrent radicalement de ceux de Leonardo.

Mercredi, le directeur sportif parisien avait insisté sur l’attrait du projet parisien vis-à-vis des joueurs et minimisé le besoin d’argent frais du Milan AC, contraint de se débarrasser de ses meilleurs éléments. «Je vais être très clair là-dessus, ça a été un investissement que nous avons réalisé avec toutes nos forces. C’est bien un achat du PSG et non pas une vente. Point barre.»