0 contributions
Publié le 16 juillet 2012.

Dans son kayak de mer, Naomi Flood passe ses journées dans les vagues de Manly à aider les nageurs en perdition: fin juillet, elle sera aux JO de Londres, perpétuant une tradition qui remonte à 1908 pour les secouristes en mer de la célèbre plage de Sydney.

Si Naomi, 26 ans, est bénévole au sein du "Manly Life Saving Club", c'est aussi une athlète, et c'est à ce titre qu'elle sera à Londres, dans l'équipe australienne de canoë-kayak en ligne, sur le plan d'eau d'Eton, loin des vagues du Pacifique.

Le club des sauveteurs en mer de Manly Beach est une véritable pépinière pour l'équipe olympique. Dès sa première participation aux Jeux, en 1908, à Londres justement, ses représentants se sont illustrés avec une médaille d'or pour le rugbyman Thomas Richards.

Cette année, ils seront cinq sauveteurs en mer de Manly aux JO de Londres: Naomi Flood, Murray Stewart et Jo Bridgen-Jones en canoë-kayak sprint, mais aussi Tom Fraser-Holmes en natation et Ky Hurst sur les 10 km en eau vive.

Mais les secouristes de Manly Beach ne se sont pas illustrés uniquement dans les sports nautiques, ils ont même décroché une médaille de bronze aux JO d'hiver, en ski alpin...

"Instinct du tueur"

"C'est sans doute le fait d'être une communauté si soudée qui nous rend forts, qui nous donne cet instinct du tueur, ce côté compétiteur", a expliqué Naomi Flood à l'AFP, il y a quelques jours, après un entraînement à Manly.

En fait, de nombreux membres de l'équipe d'Australie ont fait partie, à un moment ou à un autre, de l'un de ces nombreux clubs de sauveteurs en mer, créés au début du XXe siècle le long des plages de Sydney, de Brisbane ou de Perth.

Naomi Flood a commencé à cinq ans par le surf, afin de comprendre la mer et d'apprendre le sens de la vague. Puis, elle n'a jamais quitté la plage de Manly: "Au début, c'était juste du plaisir et j'ai progressé", explique-t-elle, revenant sur une carrière qui l'a conduite à des titres de championne d'Australie et du monde de kayak de mer, avec en prime une place dans le K2 australien sur 500 m aux Jeux de Londres.

Et de montrer avec fierté la plaque, dans le club-house de Manly Beach, où sont gravés les noms des précédents Olympiens du club. Une plaque où sera bientôt ajouté le sien.

Triplé à Paris-1924

Marc Manion, directeur général du Manly Life Saving Club, est "extrêmement fier" du maintien de cette tradition olympique, mais n'a pas d'explication pour les nombreux succès des secouristes en mer en sports.

Trent Herring, entraîneur de la section élite au sein du club, pense lui que cela peut venir de la localisation géographique de la plage de Manly, le long d'une péninsule, avec l'océan d'un côté et la baie de Sydney de l'autre.

"C'est un terrain de jeu extraordinaire, nous sommes face au nord-est et donc en hiver, nous sommes protégés des vents du sud, et nous pouvons nous entraîner toute l'année", a-t-il expliqué à l'AFP.

"Et quand les vagues sont trop hautes ou trop dangereuses côté océan, il suffit de faire quelques centaines de mètres et d'aller du côté de la baie de Sydney. Il y a toujours un endroit pour s'entraîner", a ajouté l'entraîneur.

Même Harry Gordon, historien du sport australien, a souligné cette importance de Manly dans l'histoire olympique australienne, en rappelant notamment ce point d'orgue pour le club avec trois médailles d'or aux JO de Paris en 1924, via Andrew "Boy" Charlton en natation, Nick Winter au triple saut et Dick Eve en plongeon.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr