L'Américaine Serena Williams, tenante du titre et sacrée à Wimbledon, rencontrera sa jeune compatriote Coco Vandeweghe, 20 ans, en finale du tournoi de Stanford (Californie), dimanche.
L'Américaine Serena Williams, tenante du titre et sacrée à Wimbledon, rencontrera sa jeune compatriote Coco Vandeweghe, 20 ans, en finale du tournoi de Stanford (Californie), dimanche. - Matthew Stockman afp.com

© 2012 AFP

L'Américaine Serena Williams, tenante du titre et sacrée à Wimbledon, rencontrera sa jeune compatriote Coco Vandeweghe, 20 ans, en finale du tournoi de Stanford (Californie), dimanche.

Ce sera la première finale entièrement américaine sur le sol américain depuis 2004.

Serena Williams, ancienne N. 1 mondiale remontée à la 4e place du classement WTA après son succès aux Internationaux de Grande-Bretagne la semaine dernière, n'a en effet éprouvé aucun problème samedi à se débarrasser en demi-finale de la Roumaine Sorana Cirstea (tête de série N.9) battue en deux sets secs, en une heure, 6-1, 6-2.

"Il m'a fallu un certain temps pour comprendre son jeu, elle frappe très fort" a expliqué Williams, ajoutant toutefois: "Je ne suis vraiment pas satisfaite aujourd'hui mais j'ai fait ce que j'avais à faire pour gagner et c'est ce qui importe".

Evoquant la finale de dimanche et le comportement de son adversaire, Serena Williams ajoute: "Elle n'aura rien à perdre et c'est le type de joueuses qui peuvent être les plus dangereuses", reconnaissant "je dois faire plus dans la finale que j'ai fait aujourd'hui. Mais je suis juste heureuse de jouer pour un autre titre".

Serena Williams, 30 ans, est en passe de rejoindre sa soeur Venus avec 43 titres si elle remporte le tournoi de Stanford face à la 120e mondiale qui dispute sa première finale et qui devrait monter à la 75e place du classement WTA après son parcours cette semaine en Californie.

Coco Vandeweghe s'est qualifiée pour la finale en battant en demi-finale la Belge Yanina Wickmayer, tête de série N.5, en trois sets, 6-2, 3-6, 6-2.

Vandeweghe avait sorti l'ancienne N.1 mondiale Jelena Jankovic au 2e tour après être entrée dans le tableau en tant que "lucky loser".