La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a déclaré vendredi à Saint-Etienne que 40 millions d'euros manquants pour le financement des stades de l'Euro-2016 seraient prélevés sur le "sport pour tous".
La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a déclaré vendredi à Saint-Etienne que 40 millions d'euros manquants pour le financement des stades de l'Euro-2016 seraient prélevés sur le "sport pour tous". - Charly Triballeau afp.com

© 2012 AFP

La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, a déclaré vendredi à Saint-Etienne que 40 millions d'euros manquants pour le financement des stades de l'Euro-2016 seraient prélevés sur le "sport pour tous".

"La situation du Centre national pour le développement du sport (CNDS), abondé par les droits télévisés et la Française des Jeux, ne lui permet de disposer que de 120 millions d'euros sur les 160 millions de participation de l'Etat dans la construction et la rénovation de stades de football qui accueilleront l'Euro-2016", a déclaré la ministre lors d'une rencontre avec la presse.

"L'Etat honorera les engagements pris auprès des collectivités, mais les 40 millions d'euros manquants seront apportés au détriment du sport pour tous", a souligné la ministre, déplorant que "le CNDS a largement perdu son identité de sport pour tous et de soutien aux petits clubs au profit des grands équipements".

Valérie Fourneyron a déclaré avoir choisi Saint-Etienne pour son premier déplacement ministériel consacré à la jeunesse et à l'éducation populaire "car la proportion de jeunes de 15 à 24 ans y est particulièrement élevée, elle représente 16% de la population contre 12% au niveau national".

"Je suis fière que l'éducation populaire qui permet de lutter contre les inégalités, en accueillant cet été 2,5 millions d'enfants, soit à nouveau représentée au niveau ministériel", a-t-elle lancé lors de la visite d'un centre social, où elle a déjeuné aux côtés des enfants.