Londres2012: Ils vont aux Jeux olympiques pour se faire un nom

0 contributions
Publié le 12 juillet 2012.

JEUX OLYMPIQUES - Ce ne sont pas les athlètes les plus connus de la délégation française mais ils visent une médaille aux Jeux, voire un titre...

Bryan Coquard, 20 ans, spécialiste de l’omnium (cyclisme sur piste). Il sprinte, frotte dans les épreuves en peloton, et serre les dents dans les courses d’endurance. Bryan Coquard sait tout faire et c’est bien pour cela qu’il vise l’or sur l’omnium, épreuve hybride réunissant six disciplines. Plus à l’aise sur la vitesse malgré ses 57 kilos, le coureur de 20 ans est le tenant de la Coupe du monde et l’une des attractions de la piste. «On n’a jamais vu un coureur aussi léger sprinter comme lui. Il surclasse tout le monde. Le public est fan», s’emballe Hervé Dagorne qui voit très grand à Londres pour sa pépite.
Le hic: Le Français est encore un peu jeune pour une épreuve aussi complexe où il pourrait arriver à maturité dans quatre ans. L’Italien Viviani et l’Australien O’Shea pourraient aussi mettre à mal ses ambitions olympiques.
La cote de 20Minutes: 60% de chances de titre
 
Joris Daudet, 21 ans, BMX. Sa carrière est courte mais il ne manque déjà qu’un seul titre au palmarès du Français. Champion de France, d’Europe, du monde et vainqueur de la Coupe du monde, le «rider» du Stade Bordelais s’attaque au titre suprême de sa jeune discipline. Spécialiste des courbes et des trajectoires, il a l’habitude de doubler un à un ses adversaires en courses, malgré des départs poussifs. «Aux JO, on vise une médaille mais il y aura une déception si ce n'est pas l'or», confie son entraîneur Jean-Christophe Tricard.
Le hic: Dans une discipline aussi incertaine, rythmée par les chutes, le Français n’est pas à l’abri d’un accroc. Lors des derniers Mondiaux, l'Australien Sam Willoughby lui avait d’ailleurs ravi le maillot arc-en-ciel.
La cote 20Minutes: 70%
 
Audrey Tcheuméo, 21 ans, judo: A deux semaines et demi du rendez-vous londonien, la Française n’est pas du genre à ménager ses efforts. «Elle se donne tellement qu’on l’a mise au repos jeudi», souligne Martine Dupond, l’entraîneur national. Championne du monde en titre, Tcheuméo a l’occasion de rafler le titre olympique après seulement huit ans de pratique. Avant d’enfiler son premier kimono, cette adoratrice de Mike Tyson s’est essayée au foot, au tennis et au hand. Elle saura le 2 août, jour de sa finale chez les moins de 78kg, si elle a fait le bon choix en optant une fois pour toutes pour les tatamis.
Le hic: Pas tout à fait complète sur le plan technique, la jeune judoka a été battue en finale des championnats d’Europe. Elle a aussi été touchée au mollet dans sa préparation.
La cote 20Minutes: 70%
 
Claire Leroy, 32 ans spécialiste de Match Racing (voile): Au début on l’appelait la «bête de molle» dans le jargon de la voile, pour saluer sa capacité à maîtriser le petit temps. Puis elle est devenue la «bête de brise» et la «bête de tout», à force de rafler toutes les victoires quelles que soient les conditions sur les plans d’eau. Si elle ne rafle pas l’or à Londres, Claire Leroy ne devrait pas en être très loin dans l’épreuve de «Match Racing», une épreuve où deux équipages de trois skippeurs se défient dans des régates à élimination. Selon son coach, la force de la Nantaise et ses deux coéquipières est avant tout mentale, elle qui conçoit son sport «comme un sport de combat» et s’amuse à prévoir les variations du vent à 1h, 5 minutes ou 30 secondes. Double championne du monde de la discipline, elle sait déjà comment s’y prendre pour mettre ses adversaires KO dans l’eau.
Le hic: Les aléas aérologiques sur le site de Weymouth et la concurrence de six équipages capables de gagner. A Londres, il faudra composer avec les Russes, Anglais, Américains, Australiens et pourquoi pas les Finlandais, tous récents champions du monde.
La cote 20Minutes: 70% 
 
Marlène Harnois, 25 ans, taekwondo: Formée au Canada, sacrée pour la France? Voilà la trajectoire rêvée de Marlène Harnois, naturalisée il y a quatre ans, après plusieurs années d’entraînement au Creps d’Aix-en-Provence. «Je suis super fière d’être française et j’essaie de rendre à la France tout ce qu’elle m’apporte», avance celle qui a redécouvert le taekwondo à 18 ans, après trois ans d’arrêt complet, faute de moyens au Canada. Depuis, la grande blonde s’est offert un titre de championne d’Europe et une médaille de bronze aux Mondiaux 2011.
Le hic: Le poids est l’ennemi numéro 1 de la Française engagée en moins de 57kg. Avec quatre kilos de plus à son poids de forme, elle a parfois du mal à gérer l’enchaînement des combats et des efforts en compétition.
La cote 20Minutes: 40%
 
L’équipe de basket féminine: «Refaire le coup de Sydney 2000.» L’objectif vaut pour les coéquipiers de Tony Parker, mais aussi pour leurs homologues féminines. Avec un groupe bâti autour des championnes d’Europe de 2009, les filles de Pierre Vincent peuvent viser un podium, l’or étant toujours aussi compliqué à conquérir quand les Américaines sont de la partie. Jean-Pierre de Vincenzi, le DTN reconnaît que les Bleues ont rarement eu un tel potentiel, avec des filles comme Gruda ou Yacoubou pour faire la différence. «En 2000, déjà, elles avaient une grosse équipe et puis elles ont perdu contre la Corée. Mais cette année, elles sont armées pour faire un beau podium.»
Le hic: Outre la main mise américaine sur le tournoi, l’équipe de France manque peut-être d’une joueuse d’adresse au-dessus de la moyenne pour sortir vainqueur des matchs difficiles.
La cote 20Minutes: 20%
Romain Scotto
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr