Les coureurs du Tour de France, lors du passage dans le col du Grand Colombier, le 11 juillet 2012.
Les coureurs du Tour de France, lors du passage dans le col du Grand Colombier, le 11 juillet 2012. - Sipa

R.S. (B.V. pour le live)

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Le point sur les maillots

    Maillot jaune: Bradley Wiggins (Sky)

    Maillot vert: Peter Sagan (Liquigas)

    Meilleur grimpeur: Thomas Voeckler (Europcar)

    Meilleur jeune: Tejay Van Garderen (BMC)

    Le parcours en vidéo

     

    Le résumé anticipé

    Ça complote dans le peloton. Vincenzo Nibali n’a pas apprécié le regard noir de Bradley Wiggins à l’arrivée la veille et le fait savoir à tous les rivaux du Britannique. «Les Sky vont vivre l’enfer. On va leur montrer ce qu’il se passe sur le Giro» fait savoir Basso, le coéquipier de Nibali. Tous les Italiens se liguent et lancent l’opération «anti-Gran Bretagna». Les flèches partent de tous les côtés dès le col de la Madeleine avec Oss, Scarponi, Marcato, Caruso qui s’y mettent à quatre pour faire exploser le peloton. Evidemment, chez Sky personne ne bronche. Aucune échappée ne se dessine avant le sommet du col. Puis l’improbable se produit. «Attaque de Nibali dans la descente de la Madeleine» annonce radio Tour. A 95km de l’arrivée, l’opération paraît suicidaire mais Cadel Evans sort aussi de son trou. Avec Mate, Paulinho, Szmyd, Pinot et Valls, le groupe roule à fond dans la descente, tout comme le peloton. Dans un virage trop serré, Wiggins part à la faute, tout shuss dans un ruisseau. «Fucking plateau ovoïde!» gémit le maillot jaune. Le poignet amoché, il repart pourtant sur son vélo, terminant l’étape à dix minutes de l’échappée. Dans la cote finale de La Toussuire, Nibali et Evans négocient l’arrivée. A toi le maillot, à moi l’étape. Sauf que de l’arrière surgit le Français en forme de ce Tour dans la montagne. Thibaut Pinot coiffe tout le monde à l’arrivée, une nouvelle fois sous les hurlements de Marc Madiot. Les médecins de l’équipe FDJ sont formels, son palpitant est monté plus haut que celui des coureurs sur les 40 derniers kilomètres.

    La minute Jean-Paul Ollivier

    La carte postale est panoramique. D’un côté l’Aiguilles d’Arves, de l’autre les cols de la Croix de Fer et du Glandon, les glaciers éternels. Bienvenue à La Toussuire, ville d’arrivée de cette 11e étape. Jean-Paul Ollivier vous présente l’enfant du pays qui n’est pas un cycliste, mais bien un skieur, Jean-Pierre Vidal, médaille d’or en slalom aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002. L’hiver, ses 310 kilomètres de pistes forment le domaine skiable le plus vaste de Maurienne.

    Le tweet

    Séquence émotion avec Maxime ‏@BOUETMAXIME qui a souffert sur la 10e étape en grimpant le Grand Colombier. Un col où reposent les cendres de sa mère décédée il y a quelques années.

     

    permalien