L'Italien Vincenzo Nibali en tête du peloton devant Bradley Wiggins en jaune, le 8 juillet 2012.
L'Italien Vincenzo Nibali en tête du peloton devant Bradley Wiggins en jaune, le 8 juillet 2012. - JOEL SAGET / AFP

Avec Reuters

Vincenzo Nibali s'en est pris mercredi soir à Bradley Wiggins, accusant le maillot jaune du Tour de France de l'avoir pris de haut après son attaque manquée dans la dixième étape. L'Italien s'est lancé dans la descente du Grand Colombier et a pris une minute d'avance sur le Britannique et son équipe, avant d'être facilement repris dans les kilomètres suivants, faute de soutien.

«Actuellement, ils (le Team Sky) sont vraiment, vraiment bons. Après l'arrivée, Wiggins m'a adressé un geste dédaigneux. Il ne devrait pas manquer de respect pour ses rivaux», a dit Nibali, quatrième du classement général à 2'23" du leader. «Je ne dis pas qu'il devrait me laisser tranquille mais il ne devrait pas manquer de respect à ses adversaires parce que dans le cyclisme, ça tourne vite», a-t-il martelé.

«C'est un coureur exhubérant mais ça ne m'ennuie pas. Après l'arrivée, il m'a regardé et je n'ai vraiment pas aimé ce regard.» «Il y a toujours eu beaucoup de respect dans le cyclisme et cela doit continuer parce qu'on n'est pas au football