Le rouleur de l'équipe Omega Pharma, Tony Martin, lors du prologue du Tour de France, le 30 juin 2012, à Liège.
Le rouleur de l'équipe Omega Pharma, Tony Martin, lors du prologue du Tour de France, le 30 juin 2012, à Liège.

R.S.

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Le point sur les maillots

    Maillot jaune: Bradley Wiggins (Sky)

    Maillot vert: Peter Sagan (Liquigas)

    Meilleur grimpeur: Fredrik Kessiakoff (Astana)

    Meilleur jeune: Rein Taaramae (Cofidis)

    Le profil de l'étape en vidéo

     

    Le résumé anticipé

    Un an que Bradley Wiggins attend ce moment. Pousser sur ses pédales sur la rampe de lancement d'Arc-et-Senans pour s'élancer sur les 41,5km du parcours. Repéré en juin après le Dauphiné, le Britannique en connaît tous les virages, le moindre centimètre de macadam. Mais cela n'est jamais suffisant. Inquiet, le maillot jaune est dans la voiture de son directeur sportif quand Cavendish, puis Eisel s'élancent. En attendant 16h39, l'heure de son départ, l'Allemand Gretsch écrase le chrono, suivi de Millar et Zabriskie, les machines à rouler de Garmin. Puis vient l'heure des leaders. Lepheimer, la langue pendante, est à plus de deux minutes. Rogers concède trois minutes à cause de deux crevaisons. Nibali et Evans, tiennent parfaitement leur rang jusqu'à ce que Christopher Froome prenne le départ. Le Kenyan prend la tête à tous les classements intermédiaires et écrase le chrono qu'il termine à plus de 51km/h de moyenne. «Je n'avais pas vu ça depuis Santi Botero» s'étonne Chavanel, 7e à l'arrivée. «Pour un mec que j'ai vu se prendre un signaleur après 150m de contre-la-montre chez les Espoirs, il a vachement progressé», enchaîne Jacky Durand sur Eurosport. Même Bradley Wiggins en fait les frais. Juste derrière le vainqueur du jour, Tony Martin, le maillot jaune est battu par son propre coéquipier qui le devance de 49 secondes. Quinze ans après, la maison Sky revit le même scénario que la Telekom avec Ullrich et Riis. Malgré les dénégations de Sean Yates, le directeur sportif, il y a désormais deux leaders dans l'équipe. «The man Froome Nowhere» titre le Guardian mardi matin.

    La minute Jean-Paul Ollivier

    Aujourd'hui, les plans aériens de France Télévisions s'arrêteront sur une petite bourgade située au pied des monts du Jura, entre la forêt de Chaux et la rivière la Loue, qui accueille le départ de cette 9e étape. Arc-et-Senans est une petite bourgade comtoise. Outre l'agriculture, axée notamment sur l'élevage bovin et la culture céréalière, et une petite industrie orientée principalement vers le travail du bois, la vie économique d'Arc-et-Senans est largement tournée vers le tourisme grâce à la Saline royale qui attire chaque année 130.000 visiteurs. Construite à la demande de Louis XV, c'était une manufacture destinée à la production du sel qui était transporté depuis Salins-les-Bains, son lieu d'extraction. Notez tout de même que le lieu figure au patrimoine mondial de l'Unesco depuis trente ans.

    Le Tweet

    La carte postale de Tom Danielson, très éloignée du contre-la-montre du jour. Histoire de rappeler aux coureurs du Tour que l'abandon n'est jamais très loin vue la nervosité qui touche le peloton depuis le départ de la course.

     

    permalien