La Polonaise Agnieska Radwanska s'est qualifiée pour sa première finale de Grand Chelem en battant jeudi en demi-finale du simple dames de Wimbledon l'Allemande Angelique Kerber en deux sets 6-3, 6-4.
La Polonaise Agnieska Radwanska s'est qualifiée pour sa première finale de Grand Chelem en battant jeudi en demi-finale du simple dames de Wimbledon l'Allemande Angelique Kerber en deux sets 6-3, 6-4. - Glyn Kirk afp.com

© 2012 AFP

La Polonaise Agnieszka Radwanska s'est qualifiée pour sa première finale d'un tournoi du Grand Chelem en battant jeudi en demi-finale de Wimbledon l'Allemande Angelique Kerber en deux sets 6-3, 6-4.

Elle affrontera samedi pour le titre la gagnante de la seconde demi-finale entre l'Américaine Serena Williams et la Bélarusse Victoria Azarenka.

Radwanska, 23 ans, est la première Polonaise en finale d'un tournoi majeur depuis 73 ans.

Elle s'est imposée à Kerber (N.8) grâce à sa plus grande finesse technique et à la variété de son jeu de fond de court, malgré un certain manque de puissance.

Très régulière, elle n'a commis que six fautes directes pendant les 72 minutes de match (contre 14 à son adversaire).

"J'ai très bien joué. Nous étions toutes les deux un peu nerveuses. Après un ou deux jeux j'ai réussi à me relaxer et à me concentrer sur chaque point. J'en rêve depuis que j'étais une enfant. Ce sont les deux meilleures semaines de ma carrière", a-t-elle réagi en sortant du Central.

L'Allemande, très athlétique, n'a pas toujours fait les bons choix et a été pénalisée par un très mauvais deuxième service (9 points marqués seulement sur 22 après la seconde balle).

Kerber a fait le break la première pour mener 3 à 1, mais a ensuite encaissé une série de cinq jeux qui lui a coûté la première manche. Radwanska a pris le service de son adversaire à 3-2 dans le second set.

La Polonaise pourrait devenir N.1 mondiale si elle remportait le titre contre Azarenka. Elle serait deuxième si elle perdait la finale quelle que soit l'adversaire.

Radwanska n'est pas une nouvelle venue sur le circuit. Elle en est déjà à sa septième participation à Wimbledon, un tournoi qu'elle a gagné en juniors en 2005.

Jusqu'à cette année, elle avait surtout obtenu des résultats dans des tournois mineurs (10 titres). Elle s'est imposée cette saison à Dubai, à Miami et à Bruxelles.

Assez frêle physiquement (1,72, m, 56 kg), elle joue un tennis "à l'ancienne" qui détonne par rapport à celui des cogneuses occupant la plupart des meilleures places au classement mondial.