Lance Armstrong et George Hincapie, alors coéquipiers dans l'équipe Discovery Channel, en juin 2005, sur le Tour de France.
Lance Armstrong et George Hincapie, alors coéquipiers dans l'équipe Discovery Channel, en juin 2005, sur le Tour de France. - AFP PHOTO SEBASTIEN BERDA

A.M.

Lance Armstrong n’est plus dans le peloton, mais il fait encore des vagues dans le Tour de France. Poursuivi par l’USADA, l’agence américaine de lutte contre le dopage, l’ancien patron de l’US Postal pourrait entraîner ses anciens coéquipiers dans sa chute. Selon le journal néerlandais De Telegraaf, George Hincapie (BMC), Levi Leipheimer (Omega Pharma), Christian Vande Velde et David Zabriskie (Garmin) écoperont de six mois de suspension à partir de septembre pour pratique dopante.

Une sanction réduite par rapport au barème normale, mais qui s’explique par la collaboration de ces coureurs avec l’USADA pour fournir des preuves d’un dopage de Lance Armstrong. En attendant une éventuelle confirmation officielle, Jonathan Vaughters, le directeur sportif de l’équipe Garmin, a démenti cette information sur Twitter, expliquant qu’aucune suspension n’a été infligée à aucun de ses coureurs.