Tour de France: Rouen-Saint-Quentin à revivre en live comme-à-la-maison

9 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

CYCLISME - Du plat pour une traversée de la France de l'ouest vers l'est, et une occasion pour Mark Cavendish de se rattraper après sa chute de mercredi...

1) Greipel
2) Goss
3) Haedo
4) Dumoulin
5) Cavendish

17H39: Aucun changement au classsement général, on se donne rendez-vous vendredi dès 14h30 pour suivre la 7e étape du Tour de France (Epernay-Metz). On vous aime.

17H34: Quelle arrivée. On a pensé un moment que l'échappée pouvait aller au bout. Mais le faux-plat final a fait mal. Samuel Dumoulin est sorti aux 200m. Trop tôt. Le Français n'a rien pu faire contre le retour de l'Allemand Greipol. L'Australien Goss et l'Argentin Haedo complétent le tiercé de tête.

17H33: Non victoire de Greipel!!! Cavendish est trop court et Samuel Dumoulin nous a fait rêver pendant 150m.

17H31: Ghyselinck va la gagne cette étape!

17H30: Yohann Gène dans le roue du Cav. Merde, je suis ivre.

17H28: Enorme chute à l'avant du peloton. Sagan évite la gamelle mais doit mettre pied à terre. C'est un Lampre qui a pris cher.

17H27: 25 secondes à 3km. A force de jouer au con, le peloton va peut-être se râter.

17H25: @AntoineMaes annonce une attaque d'Ekimov. Je mise plutôt sur le Danois Jesper Skibby.

17H23: Non Richard, l'échappée n'ira pas au bout. 35 secondes à 6km, c'est mort.

17H20: La Lampre roule pour Petacchi. Nous sommes donc en 2003.

17H18: Encore dix kilomètres, dont neuf de lignes droites. Les Sky roulent pour le Cav. Mais où sont les Europcar pour Yohann Gène.

17H12: Le peloton a décidé de reprendre l'échappée au dernier moment. C'est quand-même salaud.

17H10: La Picardie, l'autre pays de la ligne droite.

17H06: Dorian128, je te conseille d'être avec nous samedi. L'étape arrive à la Planche des Belles Filles, une montée de 6km à 8,5%. On devrait bien s'amuser.

17H02: Comme sur Eurosport, je me propose de répondre à vos questions pour meubler.

16H57: Une bien belle étape pour les amateurs d'éoliennes.

16H51: Quelqu'un a des nouvelles de Thierry Gouvenou?

16H47: PhallusAlcoolique, il y a du panache dans ton prono, mais je ne vois pas comment on peut échapper à un sprint.

16H43: C'est triste à dire, mais je suis preneur d'une chute. Tout de suite.

16H35: Si cette étape était un match de foot, je dirais France - Roumanie à l'Euro 2008.


Pierre Menes Clash par GerardManjuy

16H30: Tremblez Cavendish, Greipel et Sagan, Europcar préprare le sprint pour Yohann Gène. Deux victoires d'étapes sur la Tropicale Amissa Bongo, ça vous classe votre sprinteur.



16H18: Un point sur la course quand-même. Il reste 56km et l'échappée a un truc comme trois minutes d'avance. Je vais peut-être me prendre un café.

16h08: Des nouvelles de Frank Schleck, le grand frère n'est pas (encore) tombé mais affiche un petit moral. "Vous avez raison de vous inquiéter pour ma santé, se plaint le Luxembourgeois à la RTBF. "Mon épaule me fait de nouveau mal. J'ai un problème au tendon d'achille. Et puis, je commence à avoir mal ici (en montrant sa cuisse). J'espère que cela ira mieux dans les prochains jours."

16H07: mathiasusascq, je l'embrasse de ta part.

16H: Mëme Richard Virenque ne croit pas aux chances des échappées. C'est dire.

15H53: Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais envie de me revoir le premier titre de champion du monde Freire. C'était en 1999 à Vérone et les puristes savent que Jean-Cyrille Robin avait terminé 3e.


15H49: On vient d'apprendre qu'Oscar Freire disputait ce Tour de France. Fallait prévenir hombre.

15H38: La France c'est un peu la Roja des sprints intermédiaires. Mathieu ''Busquets'' Ladagnous claque le sprint du jour.  Cavendish remporte celui du peloton devant Van Hummel, un Batave qui ne doit pas être au courant qu'il existe aussi un sprint à l'arrivée.

15H35: Et sinon pendant ce temps, notre Romain Scotto monte le col d'Eze. Tremble Rémy Di Grégorio.




15H30: Un Ricard et des pistaches pour moi.



15H25: On a un peu de temps devant nous pour vous parler de Julien Simon. Son nom ne vous dit sans doute rien, mais le coureur de Saur-Sojasun est l'un des Français qui a le plus gagné cette saison. Deux étapes du Tour de Catalogne, le Tour du Finistère et le GP de Plumelec. Cet homme aime les langues régionales.

15H21: Quitte à voir le peloton fondre sur eux dans les derniers kilomètres, les quatre hommes de tête ont décidé de ne pa trop se fouler. Si même eux n'y croient pas... J'ai l'impression de liver une étape de cyclotouristes.

15H16: Et sinon, George Hincapie accuse Lance Armstrong de s'être dopé et avoue lui-même avoir mis les doigts dans le pot à confiture. Faut dire que les preuves étaient accablantes.


15H14: On a appris l'abandon de Marcel Kittel. La future bombe du spint allemand a visiblement quelques problèmes gastriques. Les trois en Belgiques ont fait du mal à quelques estomac.

15H03: Michael Bourgain était l'invité d'Eurosport. Pourquoi on vous parle de Michael Bourgain. On a appris ce matin que le pistard était l'un des quatre français retenus par Laurent Jalabert pour la course sur route. Il ne s'agit pas d'une stratégie pour taper Cavendish au sprint, mais une conséquence d'un réglement mal foutu. Une sélection improbable qui a nous inspirée quelques tweets en mode #tweetCommeLaFFC



14H55: Pour l'instant, on a foutu le petit plateau. Il faut nous comprendre, il reste encore 110km. Mais vous nous connaissez, on a déjà notre prono. On mise sur la revanche de Mark Cavendish. Derrière le Cav, on sent bien Tyler Farrar enfin sortir un sprint correct. Greipel 3e devant Goss.

14H37: Sinon, je vous donne le nom des quatre types chargés d'animer cette étape. On a bien sûr deux Français, Julien Simon (Saur-Sojasun), Mathieu Ladagnous (FDJ), un certain Jan Ghyselinck (un Belge et l'Espagnol Perez Urtasun (Eustaketel). Ils ont bien sûr autant de chance de se disputer la victoire que le Modem de constituer un  groupe à l'assemblée.

14H35: Salut à tous. On est avec vous pour quatre heures de live Tour de France. Je ne sais pas si on se régaler, mais on va essayer de bien se marrer.

En plus d’être le sprinteur le plus talentueux du peloton, Mark Cavendish est un sacré caractériel. Victime d’une chute mercredi à 2,5 kilomètres de l’arrivée, The man of Man devrait profiter de l’étape du jour pour rebondir. Egratigné, mais pas trop touché, à l’instar de son coéquipier Bernhard Eisel, le coureur de la Sky devrait une nouvelle fois croiser le fer avec Andre Greipel, vainqueur lors du sprint massif de Rouen. Cette étape de plat pourrait également être l’occasion pour les convalescents de passer une journée relativement tranquille à l’arrière du peloton, pendant que quelques courageux animeront la course devant.

 


 

 


L’homme à suivre

Andre Greipel. Emmené par son train impressionnant ce mercredi sur les routes de Rouen, l’Allemand semble être le seul à pouvoir contester sérieusement la main mise de Cavendish sur le sprint mondial. Facile mercredi, il pourrait remettre le couvert aujourd’hui si le coureur de la Sky n’est pas suffisamment remis de ses blessures superficielles.

Attention à

Matthew Goss, le troisième larron du sprint massif, qui aimerait bien se faire sa place au soleil à son tour.

Le profil de l’étape:

Les maillots distinctifs:

Maillot jaune: Fabian Cancellara (Radioshack)

Maillot vert: Peter Sagan (Liquigas)

Meilleur grimpeur: Michael Morkov (Saxo Bank)

Meilleur jeune: Van Garderen (BMC)

 

 

S.B. (A.P. pour le live)
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr