André greipel (à gauche) et Mark Cavendish (à droite) se disputent le sprint de la 2e étape du Tour de France, le 2 juillet 2012, à Tournai.
André greipel (à gauche) et Mark Cavendish (à droite) se disputent le sprint de la 2e étape du Tour de France, le 2 juillet 2012, à Tournai.

S.B. (A.P. pour le live)

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • En plus d’être le sprinteur le plus talentueux du peloton, Mark Cavendish est un sacré caractériel. Victime d’une chute mercredi à 2,5 kilomètres de l’arrivée, The man of Man devrait profiter de l’étape du jour pour rebondir. Egratigné, mais pas trop touché, à l’instar de son coéquipier Bernhard Eisel, le coureur de la Sky devrait une nouvelle fois croiser le fer avec Andre Greipel, vainqueur lors du sprint massif de Rouen. Cette étape de plat pourrait également être l’occasion pour les convalescents de passer une journée relativement tranquille à l’arrière du peloton, pendant que quelques courageux animeront la course devant.

     


     

     


    L’homme à suivre

    Andre Greipel. Emmené par son train impressionnant ce mercredi sur les routes de Rouen, l’Allemand semble être le seul à pouvoir contester sérieusement la main mise de Cavendish sur le sprint mondial. Facile mercredi, il pourrait remettre le couvert aujourd’hui si le coureur de la Sky n’est pas suffisamment remis de ses blessures superficielles.

    Attention à

    Matthew Goss, le troisième larron du sprint massif, qui aimerait bien se faire sa place au soleil à son tour.

    Le profil de l’étape:

    Les maillots distinctifs:

    Maillot jaune: Fabian Cancellara (Radioshack)

    Maillot vert: Peter Sagan (Liquigas)

    Meilleur grimpeur: Michael Morkov (Saxo Bank)

    Meilleur jeune: Van Garderen (BMC)

     

     

    permalien