Steve Nash en conférence de presse à Toronto
Steve Nash en conférence de presse à Toronto - Chris Young/AP/SIPA

S.B.

En période de transferts, chaque réveil est une potentielle surprise pour les adeptes français du basket-ball américain. Manque de bol pour ceux qui avaient besoin de sommeil, la nuit de mercredi à jeudi a été le théâtre du premier gros trade de l’été. A la recherche d’un point de chute depuis la fin de la saison dernière, le meneur canadien des Suns de Phoenix, Steve Nash, s’est engagé avec les Lakers. Un joueur, une destination et donc une transaction qui font couler l’encre et la salive.

9 millions de dollars par saison pendant trois ans

L’arrivée de l’ancien MVP de la ligue en Californie, c’est avant tout celle d’un des meilleurs passeurs de l’histoire dans une équipe où le jeu collectif se résume souvent à donner la balle à Kobe Bryant pour que celui-ci se débrouille seul. S’il faut bien admettre que celui-ci y arrive souvent, l’arrivée du meneur de jeu vétéran de 38 ans est une excellente nouvelle pour les anciens champions NBA. En effet, aux côtés de Bryant, mais surtout d’Andrew Bynum et de Pau Gasol, Steve Nash semble en mesure de donner la pleine mesure de son jeu altruiste et spectaculaire. Si rien n’est figé dans l’effectif californien (les rumeurs de transferts autour de Pau Gasol allant bon train), le cinq de départ de Lakers commence à avoir fière allure. Nash lui, touchera près de 9 millions de dollars par saison sur trois ans.