A un mois des JO de Londres, les jeux ne sont pas faits en sprint: Usain Bolt, qui avait une marge énorme sur la concurrence en 2008 et 2009, s'est incliné sur 100 m et puis sur 200 m face à Yohan Blake lors des sélections jamaïcaines achevées dimanche à Kingston.
A un mois des JO de Londres, les jeux ne sont pas faits en sprint: Usain Bolt, qui avait une marge énorme sur la concurrence en 2008 et 2009, s'est incliné sur 100 m et puis sur 200 m face à Yohan Blake lors des sélections jamaïcaines achevées dimanche à Kingston. - Mladen Antonov afp.com

© 2012 AFP

A un mois des JO de Londres, les jeux ne sont pas faits en sprint: Usain Bolt, qui avait une marge énorme sur la concurrence en 2008 et 2009, s'est incliné sur 100 m et puis sur 200 m face à Yohan Blake lors des sélections jamaïcaines achevées dimanche à Kingston.

Avec la concomitance fin juin des sélections américaines, à Eugene (Oregon), et des Championnats d'Europe d'Helsinki, le cadre des forces en présence est complet.

. Bolt descend de son piédestal. Le triple champion olympique 2008 et du monde 2009 n'a plus tout à fait les jambes de ces années folles, handicapé par des problèmes de dos et une instabilité physique et mentale au départ. Résultat: son compatriote et partenaire d'entraînement Yohan Blake l'a envoyé au tapis par deux fois, vendredi soir sur la ligne droite (9.75 contre 9.86) et dimanche soir sur 200 m (19.80 à 19.83). C'est la première défaite en cinq ans de Bolt sur le demi-tour de piste, qu'il considère comme "sa" course". A la fin, Bolt m'a dit: +Belle course Yohan, tu es le meilleur du jour+", a révélé Blake, surnommé "La bête" pour la somme de travail accompli à l'entraînement. La +légende+ a répliqué: "Je ne suis pas loin et je sais comment faire pour y arriver".

. Les Américains au niveau. En claquant 9.80 et 9.86 aux +Trials+, les revenants Justin Gatlin (suspendu pour dopage de l'été 2006 à mai 2010) et Tyson Gay (blessé en 2011) ont confirmé qu'ils avaient le niveau olympique. Leur décision de ne pas participer au 200 m des sélections nationales et le forfait de Walter Dix, contraint à renoncer sur blessure, laissent Wallace Spearmon un peu seul face au duo Blake-Bolt sur le demi-tour de piste.

. Que vaut Lemaitre? Le Français Christophe Lemaitre a certes conservé son titre européen sur 100 m, mais de justesse face à son compatriote Jimmy Vicaut. Ses difficultés de mise en action et les résultats d'outre-Atlantique vont probablement convaincre le Français et son entraîneur Pierre Carraz de privilégier le 200 m à Londres. Il avait empoché sur cette distance le bronze aux Mondiaux de Daegu, derrière Bolt et Dix. Le Néerlandais Churandy Martina (200 m) et le Trinidéen Keston Bledman, sur la ligne droite, sont des outsiders virtuels.

. Allyson Felix supersonique. En réalisant 21 sec 69 sur 200 m, meilleur chrono depuis 1991, l'Américaine Allyson Felix, triple championne du monde, a pris une belle avance sur les autres. Un peu à la manière du Bolt ancien cru. Au 100 m, la Jamaïcaine Shell-Ann Fraser-Pryce, championne olympique 2008 et du monde 2009, est dans les bilans saisonniers devant l'Américaine Carmelita Jeter, la reine des Mondiaux-2011 (10.72 contre 10.81).

. Africaines. Si les Européennes n'ont pas les moyens de lutter, c'est d'Afrique occidentale que peut venir l'arbitrage au 100 m dames. L'Ivoirienne Muriel Ahouré ambitionne une médaille. La Nigériane Blessing Okapbaré et la Gabonaise Ruddy Zang valent une finale.