Euro: l'Espagne sacrée - EN DIRECT

1 contribution
Publié le 2 juillet 2012.

KIEV - 0H25 - FIN DE NOTRE DIRECT - L'Espagne bat l'Italie 4-0 en finale de l'Euro et conserve son titre. La Roja réalise un triplé inédit Euro-Mondial-Euro.

0H03 - Cadeau - "Merveilleux! C'est magique! Ceci est pour vous tous, vous le méritez", vient de tweeter Andres Iniesta, qui a été élu "Homme du match" par l'UEFA.

23H46 - Beau joueur - Fabio Cannavaro, champion du monde avec l'Italie en 2006 et ancien joueur du Real, adresse ses félicitations, en espagnol, à la Roja, sur son compte Twitter.

23H45 - Eur..eau - À la Puerta del sol à Madrid, les supporteurs ont envahi la fontaine et s'aspergent à grandes eaux au milieu des cris de joie et d'un concert de cornes de brumes.

23H40 - Pas si facile - Iker Casillas, à la télé espagnole: "Nous avons rendu facile ce qui est difficile. Certains peuvent penser qu'un 4 à 0 c'est facile contre l'Italie, parce que le match a donné l'impression d'être facile, mais nous sommes vraiment allés en progressant dans ce tournoi. Nous avons joué avec nos joueurs et leurs qualités. Ils (les Italiens) étaient fatigués (...) Il y aura toujours des critiques parce que nous avons placé la barre très haut et que dès que nous sommes moins bien il y a des commentaires."

23H39 - Grazie - Gianluigi Buffon, à la télé italienne: "Contre l'Espagne, on accepte plus sereinement de perdre. C'était une belle aventure. En finale, il faut gagner mais aujourd'hui on a joué contre une équipe d'une valeur inestimable. Merci aux Italiens qui nous ont soutenus."

23H30 - Accueil royal - Lundi en fin d'après-midi, les joueurs de la Roja seront reçus par le roi Juan Carlos, avant une soirée de festivités qui commencera par un parcours à bord d'un bus à impériale le long des avenues de la capitale.

23H25 - Direction maison - La mine dépitée, des centaines de fans ont quitté précipitamment le Circo Massimo à Rome, En moins de 10 minutes, les 40 à 50.000 personnes qui s'y étaient rassemblées par une température caniculaire dès l'après-midi, se sont éparpillées à la recherche qui d'un bus, qui d'un métro ou d'un taxi.

23H20 - Trois fois merci - "Gracias, gracias, gracias!" titre Marca sur la page d'accueil de son site web.

23H15 - Famille - Piqué a fait entrer sur la pelouse son père, sa mère et son frère ainsi que sa compagne, la chanteuse Shakira qu'il a embrassée. Le défenseur du Barça a découpé le filet du but de gauche, celui des troisième et quatrième buts et s'en fait une écharpe.

23H11 - Fiesta - Les joueurs espagnols dansent sur la pelouse, alors que leurs enfants s'amusent au milieu des "papelitos" argentés qui recouvrent le sol.

23H00 - Potes - Carles Puyol et David Villa, qui ont suivi le match en tribunes à Kiev, ont déjà tweeté pour saluer la performance de la Seleccion. "Félicitations", accompagné d'une photo des vainqueurs sur le compte de Puyol. "Uniques, historique... ESPAGNE!!!", sur celui de Villa.

22H59 - Direction Cibeles - Drapeaux autour de la taille ou à la main, perruques aux couleurs de l'Espagne pour certains, des centaines de supporteurs foncent dans un concert de klaxons et de cornes de brume vers la place Cibeles à Madrid.

22H56 - LES JOUEURS POSENT AVEC LA COUPE ET CHANTENT "CAMPEONES, CAMPEONES". Feu d'artifice au-dessus du Stade Olympique de Kiev.

22H53 - Accolades - Le sélectionneur italien Prandelli tente de consoler ses joueurs.

22H51 - LE CAPITAINE CASILLAS BRANDIT LE TROPHEE DE CHAMPIONS D'EUROPE!

22H49 - LES JOUEURS ESPAGNOLS EN TRIBUNE POUR RECEVOIR LE TROPHEE, sous les yeux de Pirlo et Balotelli, en larmes.

22H46 - Haie d'honneur - Les joueurs italiens sont salués par leurs adversaires et montent chercher leurs médailles, capitaine Buffon en tête.

22H43 - Tristesse - Bonucci, inconsolable, Pirlo le regard grave, alors que les joueurs italiens attendant de recevoir leurs médailles de finalistes.

22H42 - Familles - Les joueurs espagnols vont saluer leurs proches. Des enfants de joueurs s'amusent sur la pelouse.

21h41 - Stats - L'Espagne a marqué 12 buts, pour un seul encaissé...contre l'Italie en match de groupes au début de l'Euro.

22H40 - Historique - Euro-Mondial-Euro, la Roja réalise un triplé inédit. Il s'agit du 3e titre européen après ceux de 1964 et 2008.

22H37 - C'EST FINI! L'ESPAGNE CONSERVE SON TITRE DE CHAMPIONNE D'EUROPE! Largement dominateurs, les Espagnols battent les Italiens 4-0 grâce à des buts de Silva, Alba, Torres et Mata. Les Italiens ont été réduits à 10 à partir de la 62e minute après la sortie sur blessure de Thiago Motta.

90+2 - Ramos tente une talonnade devant Buffon qui parvient à se saisir du ballon.

90e minute - Trois minutes de temps additionnel.

88e minute - QUATRIEME BUT ESPAGNOL PAR MATA! Le joueur de Chelsea, qui vient de rentrer, marque sur un service de Torres.

86e minute - Mata remplace Iniesta.

84e minute - ET LE TROISIEME BUT ESPAGNOL! Torres, servi par Xavi, enfonce un peu plus l'Italie d'une frappe à ras de terre. C'est Torres qui avait marqué le but de la victoire lors de la finale de l'Euro-2008.

22H23 - Exode - Des centaines de supporteurs quittent déjà le Circo Massimo, convaincus que l'Italie n'arrivera plus à rattraper son retard.

78e minute - PEDRO RATE LA BALLE DU 3-0! Mais le joueur de Barcelone était de toute façon signalé hors-jeu.

75e minute - Sortie de Fabregas, remplacé par Torres.

74e minute - Une-deux Fabregas Pedro. Cesc tente de servir Iniesta mais Abate s'interpose de la tête sur le centre.

72e minute - Les supporteurs espagnols, majoritaires dans le stade, entonnent le chant de la victoire.

70e minute - Déjà étouffés par les Espagnols depuis le début du match, les Italiens sont désormais à 10 après la sortie sur blessure de Motta et vivent une finale cauchemardesque.

69e minute - Balzaretti intercepte un centre de Pedro.

62e minute - LES ITALIENS A 10! Thiago Motta, qui vient d'entrer, s'est claqué. Les Italiens ont déjà fait leurs trois changements! Ils vont donc évoluer en infériorité numérique pendant au moins une demi-heure.

59e minute - Le premier buteur, Silva, cède sa place à Pedro.

58e minute - Frappe dévissée de Balotelli.

57e minute - Entrée de Thiago Motta à la place de Montolivo.

51eminute - OCCASION ITALIENNE PAR DI NATALE! Casillas sauve les siens.

48e minute - Nouvelle scène de panique dans la surface italienne. Coup franc à suivre. Reprise de la tête de Ramos, repoussé de la main par Bonucci. L'arbitre ne l'a pas vue.

46e minute - Di Natale se distingue d'entrée, en reprenant un ballon de la tête, ça passe de peu au-dessus du but de Casillas.

21H48 - COUP D'ENVOI DE LA DEUXIEME PERIODE, donné par les Italiens.

21H47 - Di Natale va faire son entrée pour la reprise, à la place de Cassano

21H34 - C'EST LA MI-TEMPS - L'Espagne mène déjà 2-0 face à l'Italie dans cette finale de l'Euro. Silva et Alba sont les deux buteurs de la Roja.

45+1 - Coup franc, Iniesta s'en charge, mais Buffon parvient à se saisir de la balle.

45e minute - Carton jaune pour Barzagli, coupable d'une obstruction sur Iniesta.

44e minute - OCCASION ITALIENNE! - Belle frappe de Montolivo repoussée par Casillas.

21H30 - Déjà plié? - A Madrid, c'est l'euphorie après ce deuxième but. Cris de joie et embrassades. Les supporteurs chantent déjà "Campeones, campeones!", nous rapportent nos journalistes Sylvie Groult et David Williams.

41e minute - DEUXIEME BUT ESPAGNOL! - Servi parfaitement par Xavi, Jordi Alba place une terrible accélération et double la mise d'une frappe du gauche.

39e minute - Frappe de Balotelli, ça passe largement au-dessus.

29e minute - OCCASION POUR CASSANO! L'attaquant de l'AC Milan se débarrasse d'Arbeloa, puis sa frappe à ras de terre, entre les jambes de Piqué, est captée par Casillas.

27e minute - SAUVETAGE DE CASILLAS DEVANT BALOTELLI! - Le gardien espagnol enlève le ballon devant la tête de l'attaquant italien.

25e minute - Carton jaune pour Piqué pour un tacle dangereux, les deux pieds décollés, sur Cassano.

21e minute - Balzaretti remplace Chiellini.

21e minute - Panique dans la surface italienne. Les Italiens souffrent au propre comme au figuré. Chiellini boîte et va devoir céder sa place. De Rossi n'est pas au mieux non plus, lui qui a déjà joué la demi-finale en serrant les dents.

18e minute - Nouveau corner italien, Casillas parvient cette fois à boxer la balle. Chiellini était à l'affût.

21H08 - Vision de loin - Très peu de monde dans les rues du centre de Madrid alors que les bars offrant des écrans géants sont pris d'assaut, au point que certains supporteurs tentent de voir le match de l'extérieur, nous signale notre journaliste Ingrid Bazinet. Venga ! Entra ! crient-ils à chaque occasion espagnole.

21H07 - Confiants - Explosion de joie au Fan Park à Madrid. "Ce match nous allons le gagner!" chantent les supporteurs espagnols.

16e minute - OCCASION ITALIENNE! - Sur un corner frappé par Pirlo, Casillas ne fait qu'effleurer le ballon, mais les Italiens n'en profitent pas.

14e minute - BUT POUR L'ESPAGNE! - Silva ouvre le score. Sur un centre en retrait de Fabregas, le joueur de Manchester City marque de la tête. 1-0 pour la Roja.

13e minute - Les Espagnols mettent la pression sur les Italiens en ce début de finale.

10e minute - Très beau mouvement espagnol, conclu par une frappe de Xavi qui passe de peu au-dessus de la transversale.

8e minute - Xavi tire le corner, tête de Ramos qui passe au-dessus.

6e minute - Coup franc, Ramos prend sa chance à 30 mètres. C'est au-dessus.

7e minute - Chiellini intercepte un centre de Fabregas à destination de Silva. Corner

2e minute - Frappe non cadrée de Pirlo.

20H47 - COUP D'ENVOI DE LA FINALE, donné par les Espagnols.

20H43 - L'hymne espagnol à présent. Les joueurs de la Roja, visages concentrés. Ramos, les yeux vers le ciel.

20H41 - LES HYMNES, celui de l'Italie pour commencer. Buffon, les yeux fermés et la voix qui porte, comme d'habitude.

20H40 - ENTREE DES JOUEURS SUR LA PELOUSE

20H39 - Faux Mario - Des supporteurs rassemblés sur la place de la cathédrale à Milan porte le maillot de Balotelli et quelques-uns se sont même peint le visage en noir et arborent une crête en or en hommage au nouveau héros du foot italien.

20H38 - Night-club - Au Fan Park de Madrid, des milliers de jeunes supporteurs espagnols sont rassemblés et dansent, maillots de la Roja sur le dos. Un DJ anime cet avant-match.

20H30 - Tube - La chanteuse Oceana entonne l'hymne de l'Euro, "Endless summer".

20H29 - Puzzle - Des danseurs en combinaisons orange ou verte envahissent la pelouse, recouverte d'une bâche bleue. Ils forment une jambe, un visage ou encore des mains de joueur de foot, alors qu'une toile tendue en forme de ballon est portée aux quatre coins du terrain par d'autres figurants.

20H27 - DEBUT DE LA CEREMONIE D'OUVERTURE DE LA FINALE

20H24 - En famille - Retour au stade, Antonio, supporteur italien de 37 ans, a fait le voyage à Kiev...avec un Espagnol. Marié à une Espagnole, il vit depuis longtemps dans la péninsule, à Valladolid. Il est venu voir la finale avec Eduardo, un parent de sa femme. Les deux ne sont évidemment pas d'accord sur le résultat: 1-0 après en prolongation pour l'Italie, match difficile selon Antonio; 2-0 et match facile pour l'Espagne selon Eduardo, qui n'a d'yeux que pour Iniesta et Silva.

20H20 - Folle proximité - L'ancien vainqueur de Wimbledon Goran Ivanisevic apprécie la personnalité de Balotelli. "J'aimerais le rencontrer, c'est un personnage intéressant, il est plus fou que moi", a déclaré il y a quelques jours le fantasque gaucher. "Il peut marquer le but de la victoire et puis retourner à l'hôtel et y mettre le feu", allusion à l'incendie l'an passé dans la maison de Balotelli provoqué par un feu d'artifice improvisé.

20H18 - Mamma - Le "Bad Boy" Mario Balotelli embrassant tendrement sa mère très émue à l'issue du match contre l'Allemagne, l'image a fait le tour des médias européens. "Ma mère était au stade et mon père devant la télévision, j'ai marqué deux buts devant ma mère, je voudrais en marquer quatre devant mon père à Kiev pour la finale!"

20H15 - Capocannoniere? - Auteur de trois des six buts italiens depuis le début de l'Euro, Mario Balotelli, 21 ans, peut finir en tête du classement des buteurs s'il marque ce soir et devancer notamment Cristiano Ronaldo et Mario Gomez.

20H14 - Attaque/Défense - La Roja a inscrit 8 buts contre 6 pour la Nazionale et n'a encaissé qu'un seul but...contre l'Italie, qui elle a en pris 3 depuis le début de la compétition.

20H12 - Les 7 magnifiques - Dans son édition de vendredi, Marca s'est amusé à détourner l'affiche du film "Les 7 mercenaires", rebaptisés les 7 magnifiques, avec les visages de Casillas, Ramos, Xavi, Alonso, Iniesta, Fabregas et Torres. Ces joueurs, déjà présents en 2008 et 2010, et probables titulaires ce soir sont en course pour le triplé.

20H10 - "Jamais deux sans trois" - C'est ce que chantent les supporteurs à Santiago Bernabeu, où la composition de l'équipe espagnole a été accueillie par des cris de joie.

20H07 - Red Devil - "Je parie sur une victoire de l'Espagne...bonne chance @3gerardpique! Je veux qu'Iniesta et Pirlo me divertissent #joueurs soyeux" a tweeté le défenseur de Manchester United Rio Ferdinand durant l'après-midi. "Thanks", lui a répondu Gerard Piqué, son ancien coéquipier à MU.

20H05 - Réceptions - Le président italien Giorgio Napolitano a écrit une lettre de remerciements et d'encouragements à Cesare Prandelli. Le chef d'Etat a d'ores déjà invité la sélection au palais du Quirinal à Rome, lundi. Du côté espagnol, le roi Juan Carlos a téléphoné à Vicente Del Bosque et a prévu de recevoir l'équipe au palais de la Zarzuela.

20H04 - En tribunes - Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy et le prince Felipe, qui ont boycotté les deux précédents matches de leur équipe en Ukraine pour protester contre le sort de l'ex-Premier ministre et opposante emprisonnée Ioulia Timochenko, sont cette fois au stade. Côté italien, le chef du gouvernement, Mario Monti est également présent.

20H03 - Absents présents - Tous deux forfait avant l'Euro pour cause de blessures, David Villa et Carles Puyol seront au stade ce soir pour soutenir leurs coéquipiers.

20H02 - ECHAUFFEMENT DES JOUEURS

20H00 - Pression sur Cesc - Fabregas était l'Espagnol le moins détendu durant la reconnaissance du terrain, assis sur le banc, casque sur les oreilles, soufflant comme avant d'entrer sur le terrain. le fait qu'il soit titulaire n'y évidemment pas étranger.

19H55 - COMPO DE L'ITALIE - L'Italie a choisi d'aligner son onze classique, avec le duo Mario Balotelli-Antonio Cassano en pointe et une charnière centrale Andrea Barzagli-Leonardo Bonucci. La composition: Buffon (cap) - Abate, Barzagli, Bonucci, Chiellini - Marchisio, Pirlo, Montolivo, De Rossi - Cassano, Balotelli.

19H54 - COMPO DE L'ESPAGNE - Vicente Del Bosque a choisi d'aligner le milieu Cesc Fabregas en "faux neuf", comme cela avait déjà été le cas lors du premier match de poule de la Roja face aux Azzurri. La composition: Casillas (cap)- Arbeloa, Piqué, Ramos, Alba - Xavi Hernandez, Busquets, Xabi Alonso - Silva, Fabregas, Iniesta.

19H50 - Fierté ibérique - "Soy espanol, espanol, espanol", crient en choeurs les supporteurs de la Roja qui vont suivre la finale sur l'un des écrans géants devant le stade Santiago Bernabeu à Madrid, nous rapporte Ana Cuenca.

19H49 - Optimistes - Les supporteurs italiens pronostiquent évidemment une victoire de leurs chers Azzurri. Simone, originaire de Rome et arrivé à Kiev hier, voit ainsi un 2-1 pour la Nazionale. "Ce ne sera pas un match comme la première rencontre contre l'Italie en poule. Plutôt quelque chose comme la demi-finale Italie-Allemagne", s'avance cet ingénieur de 31 ans.

19H48 - Majoritaires - Les supporteurs espagnols ont déjà remporté le match des tribunes puisqu'on annonce 12.000 fans ibériques dans le Stade Olympique de Kiev, contre quelques milliers d'Italiens, nous précise un de nos journalistes Christophe Lehousse.

19H45 - Entre Parisiens - Thiago Motta plaisante assis sur le banc avec Salvatore Sirigu, tous deux sont joueurs du PSG

19H38 - Arrivées des arbitres au stade. C'est le Portugais Pedro Proença qui arbitrera la finale. Il a déjà officié cette saison lors de la finale de la Ligue des champions entre le Bayern Munich et Chelsea.

19H34 - A l'aise - Balotelli discute avec des fans italiens, à 20 cm d'eux, juste séparés par une rambarde. Il se se laisse photographier par les téléphones portables et serre des mains. Le héros de la demi-finale est incroyablement détendu. Il est venu saluer un groupe d'amis installés juste derrière le banc italien, nous indique l'un des nos journalistes au stade Emmanuel Barranguet. Ils portent tous un maillot "azzurro" floqué du numéro 9. Son frère Enoch, coiffé comme lui avec une mini-crète iroquoise teinte en blond, est également présent.

19H33 - LES ITALIENS RECONNAISSENT LA PELOUSE

19H32 - Prono des animaux, suite - Le lapin Gioan suivi dans un magasin d'animaux domestiques de Bergame (nord) par une webcam du journal en ligne Bergamo News a choisi de s'asseoir sur le tapis de l'Italie. Depuis le début de l'Euro, ce lapin ne s'est jamais trompé en particulier sur les scores de l'Italie. Dans la vidéo de ce dimanche, on le voit s'asseoir sur le tapis aux couleurs de l'Italie, puis sur celui de l'Espagne puis de nouveau sur celui de l'Italie où il s'installe pour ne plus en bouger.

19H30 - Cliché fair-play - La veille de la finale, Sergio Ramos a posté sur son compte Twitter une photo où il pose avec Andrea Pirlo. "Je vous laisse avec une photo souvenir d'un grand monsieur du football. En espérant que demain, il sera dans un jour sans. Allez l'Espagne !!!", tweete le joueur du Real.

19H28 - Cuvette - En attendant le début du match, retransmis au Circo Massimo, les supporteurs profitent de l'ombre procurée par les quatre écrans géants disposés par la mairie dans cette immense cuvette surchauffée…d'autres écoutent de la musique, nous rapportent nos journalistes à Rome Françoise Kadri et Dario Thuburn. On attend près de 200.000 personnes.

19H27 - LES ESPAGNOLS RECONNAISSENT LA PELOUSE - Xavi a été le premier Espagnol à faire son entrée.

19H25 - Buffon en leader - Le bus italien suit. Le capitaine Gianluigi Buffon sort en tête. Mario Balotelli, casque sur les oreilles, petit sac Vuitton sous le bras, clôt la marche.

19H24 - Voilà la Roja - Le bus espagnol arrive en premier au stade, Jesus Navas et Xabi Alonso sont les premiers à sortir.

19H23 - Joue-la comme Mario - Des supporteurs italiens se font photographier devant le stade de Kiev en "MadMario": ils passent leur tête dans un trou à l'emplacement de celle de Mario sur un poster du célèbre cliché où il célèbre son 2e but contre l'Allemagne, biceps et péectoraux saillants.

19H22 - Ouf - Thiago Motta, l'Italien du PSG, a failli manquer le bus des Italiens. La porte s'est fermée quand il est sorti en courant de l'hôtel de la Nazionale et a pu monter in extremis. Une dizaine de membres du personnel de l'hôtel des Italiens étaient sortis sur le perron pour encourager les joueurs de la Nazionale et prendre des photos.

19H21 - Revue de presse italienne - "Ensemble!" Nous sommes tous avec les Azzurri", lance la Gazzetta dello Sport, qui a choisi une photo de la ronde exécutée par les joueurs à l'issue de la demi-finale. Cliché de l'explosion de joie des joueurs également en Une du Corriere dello Sport. "Nous vous voulons comme ça!" réclame le quotidien. "Lâche toi Italie!" exhorte Tuttosport. "La fièvre monte", salive la Repubblica sur son site web.

19H20 - Revue de presse espagnole - "Ramenez-la!", exhorte Marca qui illustre sa Une par une photo de la coupe. Et le quotidien d'ajouter: "Merci quoi qu'il arrive, vous nous avez rendus heureux". "Ensemble, nous pouvons" titre As, qui publie une photo de Ramos et Piqué, rivaux en clubs, mais unis derrière une écharpe aux couleurs de la Roja. "Rendez-vous avec l'Histoire" annonce El Mundo Deportivo. El Pais reprend les mots de Casillas: "Nous sommes une génération éduquée pour gagner".

19H19 - Parcours de l'Italie - Les joueurs de Cesare Prandelli ont éliminé l'Angleterre aux tirs au but (4 t.a.b. à 2) en quarts, puis sorti l'Allemagne en demies (2-1).

19H18 - Parcours de l'Espagne - Première du groupe C devant l'Italie, les joueurs de Vicente Del Bosque ont éliminé la France en quarts de finale (2-0), puis le Portugal aux tirs au but (4 t.a.b. à 2).

19H17 - Juin 68 - Le seul succès de l'Italie dans un Euro remonte à 44 ans. Pays organisateur, l'Italie s'était imposée à Rome face à la Yougoslavie (2-0) lors d'une finale rejouée puisqu'à l'époque les tirs au but n'existaient pas (1-1 lors de la première finale).

19H16 - Triplé inédit - Victorieuse de l'Euro-2008 et du Mondial-2010, l'Espagne peut réaliser un triplé inédit Euro-Mondial-Euro en cas de succès ce soir.

19H15 - Retrouvailles - Les deux équipes figuraient dans le même groupe au début de la compétition et n'ont pu se départager (1-1) lors de cette première rencontre.

EN DIRECT - A 20H45, coup d'envoi au Stade Olympique de Kiev de la finale de l'Euro de football entre l'Espagne, tenante du titre, et l'Italie.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr