Le Belge Philippe Gilbert (BMC) lors du départ du prologue du Tour de France à Liège, le 30 juin 2012.
Le Belge Philippe Gilbert (BMC) lors du départ du prologue du Tour de France à Liège, le 30 juin 2012. - AFP PHOTO / JOEL SAGET

A.M. (R.S.)

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

Tour de France, 1re étape Liège - Seraing

A 101 km de l'arrivée

Peloton -------> échappés à 3'01


  • 17h32: Victoire de Sagan!!! Il devance Cancellara et Boasson Hagen sur la ligne dans un petit sprint à 3. Superbe victoire. Premier Tour, première étape et première victoire pour le Slovaque. Je ne veux pas trop m'avancer, mais il peut potentiellement gagner les 6 premières étapes de ce Tour. Voilà, vous aurez le temps d'apprendre à connaître ce coureur. Sinon, Cancellara reste en jaune ce soir. Merci de nous avoir suivis sur cette première étape. On se quitte sur une image d'usine à Seraing. Demain, c'est Vizé - Tournai, une étape qui sent bon le sprint et la D2 belge. Bises. permalien
  • 17h31: Sagan est sur le porte bagage de Cancellara. Calé tranquillement. Il va sauter le Suisse, c'est écrit.
    permalien
  • 17h30: Cancellara attaque à son tour!! Il a enclenché le moteur!
    permalien
  • 17h29: Attaque de Chavanel! Va le chercher ton maillot jaune!
    permalien
  • 17h27: Albasini, Gerrans, Goss. Grosse équipe Greene Edge à l'avant. J'ai mal aux jambes rien qu'en les regardant.
    permalien
  • 17h26: Freire est planqué comme un vieux crapeaux dans son étang. Il va bondir et ça va faire mal.
    permalien
  • 17h24: Plus que 5 km avant l'arrivée! Sagan est calé à l'avant. Goss est là aussi. Oh ça va envoyer du gros cuissot!!
    permalien
  • 17h23: Les Lotto Bellisol roulent comme un TGV à l'avant. Pour qui? A priori Van den Broeck ou Vanendert, je ne vois personne d'autre.
    permalien
  • 17h21: C'est fini pour l'échappée. Bouet en met une dernière pour choper le dossard du plus combatif. Et on va bientôt buter dans la bosse finale!
    permalien
  • 17h19: Un coup de vent et tout le peloton va péter. Vive la Belgique.
    permalien
  • 17h18: Autant d'Euskaltel à l'avant dans le final, c'est louche. Ils sont là pour faire tomber les autres ou quoi?
    permalien
  • 17h17: 12 bornes de l'arrivée! Et toujours autant de nervosité dans le poloton.
    permalien
  • 17h15: Monfort trouve le moyen d'être largué dans le final alors qu'il court à la maison. Attendez le bon sang.
    permalien
  • 17h13: Les grands leaders ne se sont pas fait piéger. Tous les cadors sont à l'avant, méfiants.
    permalien
  • 17h11: Il y a des cassures à tout va. Des chutes de partout. Oh oui, merci le Tour de France.
    permalien
  • 17h09: Alejandro Valverde est tombé sur cette dernière chute. A priori, il n'est pas trop esquinté.
    permalien
  • 17h08: C'est un spectateurs qui s'est mis au milieu de la route avec son appareil photo qui a causé la chute. Mais quel con, mais quel con! Guerini n'est pas là, je vous rassure.
    permalien
  • 17h07: Et nouvelle chuuuuuuuute! Une dizaine de coureurs par terre. Julien Simon est parmis eux.
    permalien
  • 17h06: Oh que c'est nerveux. Il y a deux Movistar qui sont aussi allé à terre.
    permalien
  • 17h03: Chuuuuuuuuuuute à l'arrière!!! Rogers et Leon Sanchez mangent du bitume.
    permalien
  • 17h02: Vous vous en fouetz peut-être, mais j'ai gagné deux étapes du Tour d'Afrique du Sud avec Maurico Ardila que j'ai recruté à Cycling Manager dans l'équipe Christina Watches. Voilà fallait que je le dise à quelqu'un.
    permalien
  • 16h57: En 2001, c'est Zabel qui avait gagné l'étape à Seraing. Bon, OK, on ne sait pas trop ce qui coulait dans ses veines.
    permalien
  • 16h52: S'il avait un peu des cojones, Cadel Evans mettrait une mine dans le final. Mais j'y crois pas.
    permalien
  • 16h49: Allez, c'est mort pour l'échappée. Bientôt moins d'une minute maintenant. Du coup, le peloton est obligé de ralentir pour ne pas revenir trop tôt. C'est une science le vélo.
    permalien
  • 16h47: Parmi les gros sprinters, il y en a quand même deux trois capable de passer cette petite bosse pour finir devant. Un Freire sera là. Un Kittel aussi. Attention à eux.
    permalien
  • 16h44: @nyko83, il faut de la grosse cuisse pour ça. Je suis plus Ludovic Augé que Mark Cavendish à vrai dire.
    permalien
  • 16h42: Sinon, l'ami Morkov aurait fait plus de 900 bornes d'échappée depuis le début de l'année en course. Qui dit mieux?
    permalien
  • 16h40: Allez, faites péter les pronos. Une casquette cochonou, offerte par notre envoyé spécial à Seraing, à gagner pour le plus prompt d'entre vous.
    permalien
  • 16h30: Il n'y a rien de pire qu'uen échappée condamnée d'avance qui est tenue en joue par le peloton. 1'40 d'avance à 45 bornes de l'arrivée...
    permalien
  • 16h27: Chuuuuuuuutte à l'arrière!!! permalien
  • 16h23: Et Jens Voigt qui emmène le peloton à 40 piges... Ce coureur est un surhomme. Le pire c'est qu'il n'est pas dit qu'il dispute son dernier Tour cette année
    permalien
  • 16h19: "Depuis quand l'AS Monaco fait du vélo? balance un collègue" Pauvre homme, il ne connaît pas Cofidis.
    permalien
  • 16h16: Ah mais bien sûr. On l'avait oublié celui-là: permalien
  • 16h11: En tout cas Bouet surnage dans cette échappée. Cadeau.
    permalien
  • 16h07: Juste pour savoir, si vous deviez acheter un maillot d'équipe pour aller bosser en vélib demain, vous choisiriez lequel? Perso j'ai craqué pour un Lotto Bellisol du plus bel effet. Dès que je le reçois, je live avec.
    permalien
  • 16h06: @Affale, t'as oublié maman qui fait la popotte pendant ce temps. Et le ménage aussi, tiens.
    permalien
  • 16h04: Toujours quatre Français à l'avant Bouet, Delaplace, Gène et Edet. Ils sonté chappés avec Urtasun et Morkov. Ça ne fait pas rêver comme ça, mais il y a du baroudeur dans le tas.
    permalien
  • 15h58: En tout cas, bravo aux Belges qui se sont massés au bord des routes pour suivre cette étape du Tour. Un peuple qui a du goût.
    permalien
  • 15h54: Côté Français, on me cite Simon, Gallopin, Hinault, Vichot, Roux, Dumoulin, Voeckler, Gautier, Chérel pour une placette. Oui une placette.
    permalien
  • 15h52: Les Belges vont avoir des jambes de feu chez eux. Gilbert doit gagner aujourd'hui sa première victoire de l'année. Sinon, il paraît qu'un collectif menace de le noyer dans la Meuse.
    permalien
  • 15h47: @grincheuxlevieux, Evidemment que c'est une affaire d'argent le Tour de France. Tu connais une épreuve sportive majeure qui n'en est pas une? Moi pas.
    permalien
  • 15h43: On tient le nouveau Alex Zülle avec Tony Martin. Il souffre d'un traumatisme au poignet après une chute en début d'étape. permalien
  • 15h41: On ne va pas se mentir, cette échappée n'a pas beaucoup de chances d'aller au bout. Aucune même pour l'instant. Mais ils montrent le maillot. Les échappées commerciales, ça vaut cher pour un directeur sportif sur le Tour de France.
    permalien
  • 15h38: Pour ceux qui décrouvrent le vélo, Gène n'est pas le seul noir du peloton. Il y a aussi Tekleheimanot ou Reza. Tous chez Europcar.
    permalien
  • 15h33: Et il flotte sur la Belgique. C'est comme ça qu'elle remercie ASO de lui offrir le Tour de France. Putain de pays de classiques...
    permalien
  • 15h31: Parce qu'il faut bien dire que le vainqueur du jour peut prendre le jaune. N'est ce pas Sylvain Chavanel?
    permalien
  • 15h22: Un petit mot sur l'arrivée d'aujourd'hui. Il y a une petite bosse dans le final qui devrait convenir à un sprinter costaud. Perso je mise Boasson Hagen. Ou Gilbert. Ou Sagan. Côté français, je vois bien Julien Simon. Allez-y, faites les malins, balancez vos pronos.
    permalien
  • 15h20: Sinon, avec les quatre Français, on a Urtasun (Euskaltel) et Morkov (Saxo Bank). C'est d'ailleurs le Danois qui est maillot jaune virtuel. Il n'était qu'à 24 secondes de Cancellara hier. Mais bon, ne rêve pas trop coco.
    permalien
  • 15h18: C'est l'heure du ravito sur la route du Tour. Une petite pate de fruit, un gâteau de riz et un coca, ça fait pas lourd pour un repas dominical.
    permalien
  • 15h17: Stépha Heulot, le directeur sportif de Saur Sojasun, s'emmerde un peu dans sa voiture alors il tweete. Voici son bureau pendant 3 semaines. permalien
  • 15h14: Le premier qui gueule sur une étape de plat parce que c'est chiant, je le vire du live. Les gars, les étapes de plat, ça fait partie du vélo. Et pour apprécier la montagne, il faut se fader des bornes comme ça. Voilà, c'était mon coup de gueule. On peut liver peinard.
    permalien
  • 15h12: On roule tranquilement en terre belge aujourd'hui. Direction Seraing (oui, comme uen seringue, on parle bien de vélo). 6 hommes sont en tête pour la première échappée de ce Tour. Et parmi eux, quatre Français à l'avant. Oui papa. Bonne chance à Bouet, Delaplace, Gène et Edet. Car ce live sera extrêment franchouillard. Et pro dopés aussi. On veut du rêve quoi.
    permalien
  • 15h10: Bonjour à tous! Vous sortez de table et laissez la famille attaquer le gâteau de mamie Jeanne pour vous coller devant l'étape du Tour. Normal. Bienvenue sur ce live. on est ensemble deux bonnes heures. Et ça va envoyer du très gros braquet.
    permalien
  • Souhaitons à Fabian Cancellara d’avoir bien profité de sa nuit en jaune. Après avoir remporté le prologue samedi, le Suisse est loin d’être certain de conserver sa tunique à la fin de l’étape du jour. Le rouleur de la RadiShack-Nissan a même commandé spécialement un casque jaune à son équipementier. Mais ce Liège-Seraing est en effet promis aux attaquants, et nombre d’entre eux n’ont qu’une poignée de secondes de retard sur le leader du général. Sylvain Chavanel n’est qu’à 7 secondes, Edvald Boasson-Hagen à 11 secondes et surtout, Philippe Gilbert, qui roule à domicile, n’en a que 13.

    Parce qu’on n’a rien trouvé de mieux qu’une belle étape du Tour pour vous éviter la balade du dimanche

     

    permalien