La Une du quotidien espagnol Marca, le 1er juillet 2012.
La Une du quotidien espagnol Marca, le 1er juillet 2012. - 20Minutes

A.M.

C’est le jour idéal pour ça. Dans un pays où la crise économique frappe dure et où les identités régionales sont particulièrement fortes, la possibilité de voir l’Espagne remporter l’Euro contre l’Italie, dimanche soir, soude le pays. «Ramenez-la», réclame le quotidien sportif madrilène Marca, qui orne sa Une d’un «tous unis derrière la Roja» qui en dit long.

L’autre quotidien sportif, As, va même encore un peu plus long. Sur sa Une, Sergio Ramos le Madrilène et Gerard Piqué le Barcelonais tiennent une écharpe de l’Espagne, avec un titre sans équivoque: «Ni Madrid, ni Barcelone, de l’Andalousie à la Catalogne… Ensemble nous pouvons!».

C’est la constante ce matin dans la presse ibérique. Puisque même les quotidiens généralistes s’y mettent aussi. «Cette équipe est le reflet de l’Espagne idéale, assure Vicente Del Bosque, le sélectionneur, dans le quotidien de droite ABC. Ici, on ne remarque pas s’il y a des Catalans, des Basques, des Madrilènes… ou n’importe quelle autre communauté». Evidemment, c’est toujours plus facile dans la victoire.

La finale de l'Euro Espagne-Italie est à suivre en live comme-à-la-maison à partir de 20h15