Le Texan de 40 ans est accusé par la justice sportive d'avoir eu recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, à la cortisone et à l'hormone de croissance, et d'avoir aussi poussé d'autres coureurs au dopage.
Le Texan de 40 ans est accusé par la justice sportive d'avoir eu recours à l'EPO, aux transfusions sanguines, à la testostérone, à la cortisone et à l'hormone de croissance, et d'avoir aussi poussé d'autres coureurs au dopage. - afp.com

avec AFP

Le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong a été formellement mis en accusation pour dopage par l'Agence américaine antidopage, a annoncé vendredi l'Usada.

Un comité d'experts («anti-doping review board») a «unanimement» recommandé la poursuite de la procédure ouverte mi-juin par l'Usada, qui accuse l'ancien coureur cycliste américain de s'être dopé dès 1996 et jusqu'à 2011.