Richard Gasquet a été impressionnant d'autorité face à l'Espagnol Nicolas Almagro, sèchement écarté en trois sets 6-3, 6-4, 6-4, pour se qualifier vendredi pour les huitièmes de finale de Wimbledon
Richard Gasquet a été impressionnant d'autorité face à l'Espagnol Nicolas Almagro, sèchement écarté en trois sets 6-3, 6-4, 6-4, pour se qualifier vendredi pour les huitièmes de finale de Wimbledon - Andrew Yates afp.com

N. Bu. avec AFP

Et si c'était son tournoi? Richard Gasquet a été impressionnant d'autorité face à l'Espagnol Nicolas Almagro, sèchement écarté en trois sets 6-3, 6-4, 6-4, pour se qualifier vendredi pour les huitièmes de finale de Wimbledon. C'est la cinquième fois de sa carrière (en sept participations) que le Français atteint les huitièmes à Wimbledon, le tournoi où il a obtenu son meilleur résultat en Grand Chelem, avec une demi-finale en 2007.

Il avait déjà été huitième de finaliste des deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison, à l'Open d'Australie et à Roland-Garros, mais sans pouvoir pousser plus loin. Il sera l'immense favori de son prochain tour contre l'Allemand Florian Mayer (N.31), quart de finaliste en 2004 à Wimbledon, qui a éliminé le Polonais Jerzy Janowicz, 136e mondial.

Franchir ce fameux cap des huitièmes de finale

Gasquet, tête de série N.18, a réussi un match en tous points impeccable contre Almagro qui, s'il est avant tout un joueur de terre battue, reste dangereux sur surface rapide grâce à son service et à sa vitesse de balle. Le Biterrois a été remarquable au service (69% de premières balles et surtout 82% de points gagnés sur son premier service). Il s'est aussi montré très solide dans les moments décisifs, sauvant les trois balles de break que s'est procurées l'Espagnol.

«La clé du match, c'était de bien servir», a souligné le Français après la rencontre. «Je suis content d'avoir bien joué. C'est bien d'être à nouveau en deuxième semaine. Maintenant, je vais essayer d'aller plus loin», a-t-il poursuivi. «Etre cinq fois en deuxième semaine à Wimbledon, c'est pas mal. J'ai souvent été en deuxième semaine, même dans d'autres tournois. Mais j'ai souvent eu du mal à franchir le cap (des huitièmes), a admis le Biterrois, qui espère «que ça se passera bien cette fois-ci».

«C'est un tour plus abordable. Ce ne sera ni Djokovic, ni Murray, ni Ferrer. J'ai de quoi gagner ce prochain tour», a-t-il lâché, conscient qu'il doit cette fois franchir l'obstacle après avoir perdu onze de ses douze huitièmes de finale en Grand Chelem (sa seule victoire remontant à 2007, sur le gazon londonien). «Ce sera à moi de ne pas me mettre trop de stress. (L'Allemand Florian) Mayer est un très bon joueur, dur à jouer, qui sent bien la balle, qui est déroutant. Mais ce n'est ni Federer, ni l'un des tout meilleurs.»

Benneteau a fait trembler Federer

Le Suisse Roger Federer, tête de série N.3, s'est de son côté qualifié dans la douleur pour les huitièmes de finale en battant vendredi, en toute fin de soirée, le Français Julien Benneteau (N.29) en cinq sets, après avoir cédé les deux premiers (4-6, 6-7 (3/7), 6-2, 7-6 (8/6), 6-1). Il rencontrera au prochain tour le Belge Xavier Malisse.

Novak Djokovic a lui cédé son premier set du tournoi face au Tchèque Radek Stepanek qu'il a ensuite facilement dominé vendredi au troisième tour de Wimbledon en quatre sets 4-6, 6-2, 6-2, 6-2. Le Serbe a manqué cinq occasions de break tout au long du premier set qu'il a fini par perdre à cause d'un mauvais jeu de service. Mais malgré ce mauvais départ du tenant du titre, les spectateurs du Central n'ont jamais cru à une surprise comparable à celle dont a été victime Rafael Nadal, éliminé la veille.

Tous les résultats du jour

Simple dames (2e tour):

Jana Cepelova (SVK) bat Anabel Medina Garrigues (ESP/N.26) 6-7 (7/9), 7-6 (7/5), 6-3

Simple dames (3e tour):

Maria Sharapova (RUS/N.1) bat Su-Wei Hsieh (TPE) 6-1, 6-4

Sabine Lisicki (GER/N.15) bat Sloane Stephens (USA) 7-6 (7/5), 1-6, 6-2

Kim Clijsters (BEL) bat Vera Zvonareva (RUS/N.12) 6-3, 4-3 (abandon)

Angelique Kerber (GER/N.8) bat Christina McHale (USA/N.28) 6-2, 6-3

Agnieszka Radwanska (POL/N.3) bat Heather Watson (GBR) 6-0, 6-2

Camila Giorgi (ITA) bat Nadia Petrova (RUS/N.20) 6-3, 7-6 (8/6)

Maria Kirilenko (RUS/N.17) bat Sorana Cirstea (ROM) 6-3, 6-1

Peng Shuai (CHN/N.30) bat Arantxa Rus (NED) 6-1, 6-2

Simple messieurs (2e tour):

Sam Querrey (USA) bat Milos Raonic (CAN/N.21) 6-7 (3/7), 7-6 (9/7), 7-6 (10/8), 6-4

Simple messieurs (3e tour):

Novak Djokovic (SRB/N.1) bat Radek Stepanek (CZE/N.28) 4-6, 6-2, 6-2, 6-2

Viktor Troicki (SRB) bat Juan Monaco (ARG/N.15) 7-5, 7-5, 6-3

Richard Gasquet (FRA/N.18) bat Nicolas Almagro (ESP/N.12) 6-3, 6-4, 6-4

Florian Mayer (GER/N.31) bat Jerzy Janowicz (POL) 7-6 (7/5), 3-6, 2-6, 6-3, 7-5

Xavier Malisse (BEL) bat Fernando Verdasco (ESP/N.17) 1-6, 7-6 (7/5), 6-1, 4-6, 6-3

Denis Istomin (UZB) bat Alejandro Falla (COL) 6-3, 6-4, 3-6, 7-6 (7/5)

Mikhail Youzhny (RUS/N.26) bat Janko Tipsarevic (SRB/N.8) 6-3, 6-4, 3-6, 6-3