Rallye/Nouvelle-Zélande: et si Ford réussissait à en gagner un autre ?

0 contributions
Publié le 21 juin 2012.

AUCKLAND - Ford n'a gagné que deux fois cette saison (Suède, Portugal), contre quatre victoires pour Sébastien Loeb, octuple champion du monde et leader logique du championnat, mais le rallye de Nouvelle-Zélande, de vendredi à dimanche dans la région d'Auckland, pourrait permettre au constructeur américain de remonter la pente.

En Suède, Jari-Matti Latvala avait gagné à la régulière, sur un terrain qu'il apprécie, puis il s'est cassé une clavicule, à ski, et a raté l'Argentine. Au Portugal, le jeune Mads Ostberg a bénéficié de la sortie de route de Loeb, puis du déclassement de Mikko Hirvonen (Citroën) pour cueillir une première victoire assortie d'un triplé Ford tout aussi inespéré.

Même Petter Solberg, le roi des malchanceux, a une chance de gagner à nouveau sur des pistes où il avait triomphé en 2004, dans une Subaru. Même si, comme le confie le patron de M-Sport, Malcolm Wilson, Petter "est trop passionné par son métier, ce qui lui fait parfois faire des erreurs, alors que pour Loeb le rallye est avant tout un métier".

Ford a remporté trois des cinq dernières éditions -Marcus Grönholm (2006, 2007), Latvala (2010)- contre deux victoires pour Loeb (2005, 2008).

Les deux dernières fois, les dieux kiwis sont venus à la rescousse de Ford: le grand Marcus a battu +Seb+ (Loeb) de trois dixièmes en 2007, la plus faible marge depuis la création du WRC, puis le jeune Jari-Matti est venu à bout de +Seb 2+, alias Sébastien Ogier, pour deux grosses secondes en 2010. De quoi donner un peu d'espoir à Ford, déjà décroché dans les deux classements, pilotes et constructeurs, avant la moitié du championnat.

Autre petit signe favorable, Ford adore les anniversaires. La victoire de Latvala en 2010, à Auckland, était la 75e de la marque en WRC, la firme à l'ovale bleu vient de passer le cap, fin avril, des 150 rallyes consécutifs terminés dans les points, et ce rallye de Nouvelle-Zélande sera le 500e de l'épopée WRC entamée en 1973 par un Rallye Monte-Carlo.

Raison de plus pour briller à Auckland, face aux Citroën Boys qui ont déjà signé trois doublés cette saison. "J'ai certes réussi à m'imposer deux fois ici, en six participations, mais j'ai aussi commis des erreurs", rappelle Loeb, "certaines en étant à l'attaque, d'autres alors que j'avais adopté un rythme plus mesuré. Les vitesses atteintes sont telles qu'il faut garder une concentration parfaite".

Trois fois sur le podium en Nouvelle-Zélande, Hirvonen est un vrai fan: "Cela vaut bien les 24 heures passées dans l'avion. Après des épreuves plutôt typées +cassantes+, je me réjouis de retrouver un parcours qui fait la part belle à la vitesse", ajoute le Finlandais.

Jusqu'à dimanche, les pilotes auront plus de 400 km chronométrés en 22 épreuves spéciales pour rouler à fond et se faire plaisir, et 1.200 km de liaisons routières, à allure réduite, pour admirer des paysages à couper le souffle. Ca commence vendredi matin par une spéciale phénoménale, Whaanga Coast (ES2).

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr