Euro/France: huis-clos à deux jours du choc contre l'Espagne

1 contribution
Publié le 21 juin 2012.

DONETSK (Ukraine) - A 48 heures de son quart de finale de l'Euro-2012 contre l'Espagne, la France a bouclé par un entraînement à huis-clos la journée de jeudi marquée par l'intervention d'Alain Boghossian, qui a souhaité apaiser le climat après l'altercation entre plusieurs joueurs mardi.

Les Bleus se sont une nouvelle fois entraînés en toute fin d'après-midi dans leur camp de base de Kirsha pour éviter la forte chaleur qui règne à Donetsk. La température a encore dépassé les 30 degrés jeudi.

Avant la séance, l'entraîneur adjoint Boghossian avait expliqué que les milieux Franck Ribéry (talon gauche) et Samir Nasri (genou) seraient "certainement opérationnels" à l'entraînement après avoir été ménagés mercredi au lendemain de la défaite contre la Suède (2-0).

"Ils vont très bien, avait-il déclaré. Le lendemain du match, il y a de la fatigue, c'est toujours difficile. Ils sont restés au repos hier (mercredi) pour soigner des petits bobos."

Avant le choc contre les champions du monde et d'Europe, l'équipe de France doit effectuer une dernière séance vendredi à 18h45 (heure locale) dont seules les 15 premières minutes seront ouvertes à la presse.

Dans la matinée de jeudi, Alain Boghossian a tenté de dédramatiser l'altercation entre plusieurs joueurs intervenue dans le vestiaire juste après le revers face aux Suédois.

Il a notamment rejeté toute ressemblance avec les évènements survenus au Mondial-2010, marquée par les insultes de Nicolas Anelka à Raymond Domenech et la grève de l'entraînement à Knysna.

"Ce n'est pas du tout comparable, a affirmé l'ancien champion du monde. On est passé à côté de notre match, il y a eu des altercations entre joueurs mais c'est normal, le contraire ne l'aurait pas été. On s'est dit des choses, c'est comme dans un couple. On est qualifié (pour les quarts de finale contre l'Espagne) donc, on peut rebondir."

"Ce qui s'est passé dans le vestiaire, j'espère que ce sera un plus pour le match de samedi, a-t-il ajouté. Il n'y a rien de cassé au contraire. Tout le monde a dîné tranquillement et on a fait une réunion pour éclaircir tout et repartir à zéro. Tout le monde a dit ce qu'il avait à dire."

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr