Euro: Cech contre Ronaldo, duel de stakhanovistes

0 contributions
Publié le 21 juin 2012.

VARSOVIE - Deux des grandes stars de la saison, le gardien de la République Tchèque Petr Cech et le buteur réveillé du Portugal Cristiano Ronaldo, deux bourreaux d'entraînement, s'affrontent en quart de finale de l'Euro-2012, jeudi à Varsovie.

Tout les oppose, le caractère comme le poste. Le duel entre le "Mur" tchèque, champion d'Europe des clubs avec les "Blues", et le perce-muraille du Real Madrid est savoureux, et leur rappellera leurs oppositions des Chelsea-Manchester United, entre 2004 et 2009.

En finale de la Ligue des champions 2008 notamment, Ronaldo avait marqué (1-1), mais Cech avait arrêté son tir au but... sans empêcher la défaite de Chelsea (6-5).

A l'Euro, les deux joueurs se sont déjà affrontés, et le match avait tourné à l'avantage de l'attaquant, auteur d'un but et d'une passe décisive lors de la phase de poules (3-1 pour le Portugal) de l'édition 2008.

Mais pour atteindre chacun le sommet dans leur spécialité, le souriant polyglotte tchèque et l'ombrageux matamore portugais ont beaucoup travaillé.

Ronaldo (27 ans) est le joueur de champ le plus utilisé au monde, selon une enquête du Wall Street Journal: 6.030 minutes en 71 apparitions pour le Real Madrid et le Portugal, dans une saison commencée par un amical contre le Los Angeles Galaxy le 17 juillet 2011.

Cech le "comique"

Cech, 62 matches entre les "Blues" et l'équipe nationale, plus une poignée d'amicaux estivaux, a fait moins que le body-buildé N.7 portugais.

"CR7" a marqué 60 buts en tout avec le Real Madrid cette saison, et vient de se réveiller après un début d'Euro un peu souffreteux, il a signé ses deux premiers un doublé contre les Pays-Bas (2-1) et tenu sa promesse: "Les buts vont arriver".

Moins massif et plus élancé, Cech (30 ans) est aussi un fou d'entraînement, selon son entraîneur personnel à Chelsea, Christophe Lollichon. "Il a une grosse soif d'apprendre, de travailler et de se remettre en cause", raconte le Français.

Cech "est sans cesse à la recherche des meilleurs exercices, au plus proche de la vérité de la compétition. On analyse tous ses matches en vidéo, on revient sur toutes les actions, on dissèque", ajoute Lollichon, qui l'a connu à Rennes (2002-2004) avant de le rejoindre à Chelsea en novembre 2007.

Le Tchèque est également "un homme extraordinaire, un athlète de très haut niveau et un gardien fantastique", juge Lollichon.

Mais Cech, lui, n'a pas encore brillé à l'Euro. Au contraire, il s'est distingué par une boulette finalement sans conséquence contre la Grèce (2-1). "C'était mon erreur, mon erreur comique", a-t-il commenté dans un sourire.

La cote de sympathie du "somptueux super-génie" Ronaldo, comme l'appelle le journal A Bola, est moins élevée, hors du Portugal et des fans du Real Madrid. Au cours de la saison, il s'était fait remarquer par sa sortie: "On me critique parce que je suis beau et riche."

Mais il a répondu sur le terrain, et lui comme ses coéquipiers ont refusé de parler à la presse en guise de protestation après la victoire contre les Pays-Bas.

Les siens veulent tordre cette réputation. "Tout le groupe est satisfait de lui depuis le premier match, dit Raul Meireles, et même avant, puisque nous avons le meilleur joueur du monde dans la sélection".

"C'est notre leader, ajoute le coéquipier de... Cech à Chelsea. Avant (les Pays-Bas), il n'avait pas réussi à marquer, mais il nous aide toujours de la même façon."

"Ce n'est pas un sport individuel, affirme l'ex-sélectionneur Carlos Queiroz. Plus on parle de Ronaldo, moins on a une équipe. Et plus on parlera de la Selecçao, plus Ronaldo apparaîtra". Mais qu'il gagne ou qu'il perde son duel avec Cech, on reparlera encore de Ronaldo.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr