Hugo Lloris effectue une sortie aérienne face à l'Ukraine, le 15 juin 2012 à Donetsk
Hugo Lloris effectue une sortie aérienne face à l'Ukraine, le 15 juin 2012 à Donetsk - Y.HERMAN/REUTERS

Bertrand Volpilhac, à Kiev

De notre envoyé spécial à Kiev (Ukraine),

Du sérieux, et un peu de crainte aussi. Avant d’affronter la Suède mardi (20h45) au Stade Olympique de Kiev, l’équipe de France possède toutes les cartes en main pour se qualifier en quart de finale. Il suffit en effet aux Bleus de faire match nul, voire même de perdre par un but d’écart, face à une équipe déjà éliminée. Mais pas inoffensive.

>> France-Suède est à suivre en live comme-à-la-maison mardi à 20h30

«Dans la préparation, c’est très difficile de se dire que l’équipe en face n’a pas d’enjeu. Notre entame de match sera très importante dedans», explique ainsi Laurent Blanc, conscient qu’en marquant un but rapidement, son équipe serait vite à l’abri. «La Suède est très physique, avec un jeu basé sur l’engagement, poursuit-il. Il ne faut surtout pas s’attendre à une équipe qui viendra là pour faire de la figuration.»

«Le Suède aurait pu avoir de meilleurs résultats»

Même point de vue pour Hugo Lloris, le gardien et capitaine français. «Lorsqu’une équipe n’a plus rien à jouer, elle est toujours très dangereuse parce qu’elle joue relâchée, sans pression» concède le Lyonnais.  Car malgré ses deux défaites, face à l’Ukraine et l’Angleterre, la bande à Ibrahimovic n’a pas été ridicule. Elle a même obligé l’Angleterre à un exploit pour la battre (3-2). «La Suède aurait pu avoir de meilleurs résultats, soulève Blanc. Même si contre l’Ukraine, elle a subi les trois quarts du match. On respecte beaucoup cette équipe là. Mais mon rôle, c’est de préparer l’équipe de France.»

Et pour cela, le «Président» a mis en garde ses joueurs contre l’excès de confiance. «Il y a toujours un risque de déconcentration quand tu gagnes un match, quel qu’il soit, conclut Blanc. Il y a eu de la joie, de la satisfaction, à juste titre, mais il faut se replonger dans la préparation.»