Euro: le Danemark veut y croire face à l'Allemagne

0 contributions
Publié le 17 juin 2012.

LVIV (Ukraine) - Le Danemark veut croire en ses chances de qualification pour les quarts de finale de l'Euro-2012, avant d'affronter l'ogre allemand, qui a déjà croqué le Portugal et les Pays-Bas, dimanche à Lviv (Ukraine), dans le groupe B.

Très bien partie, avec une victoire-surprise sur les Pays-Bas (1-0) pour son entrée dans la compétition, l'équipe scandinave a perdu ensuite face au Portugal 3-2, après avoir remonté un retard de deux buts.

Cette défaite in extremis met les Danois dans une fâcheuse posture, obligés de gagner contre l'Allemagne, forte de ses six points, mais qui n'a pas pour autant assuré son billet pour les quarts de finale et qui reste donc mobilisée.

En cas de défaite face au Danemark et de victoire du Portugal contre les Pays-Bas dans le même temps à Kharkiv (Ukraine), l'Allemagne pourrait très bien se retrouver éliminée, malgré ses deux bons premiers matches.

"Après la victoire contre les Pays-Bas, il y a eu comme un sentiment de qualification, mais on est vite revenu à la réalité (...) et bien qu'on ait gagné nos deux matches avec autorité contre les deux adversaires les plus forts sur le papier, on doit faire très attention face au Danemark", a averti Oliver Bierhoff, manageur de l'équipe d'Allemagne.

Un nul pourrait suffire aux deux équipes à condition que le Portugal perde contre les Pays-Bas.

Le milieu de terrain danois William Kvist a assuré que son équipe ne jouerait pas avec l'oreille collée au transistor, mais "c'est évident, si les Pays-Bas mènent et que nous sommes à égalité (avec l'Allemagne), pourquoi attaquerions-nous trop ? Il sera peut-être préférable de ne pas prendre trop de risques", a-t-il reconnu devant la presse de son pays.

L'Allemagne sera d'autant plus prudente qu'il faut remonter à 1996 pour trouver trace de sa dernière victoire face au Danemark, en amical (2-0). Les trois dernières rencontres amicales ont vu deux fois triompher les Scandinaves, pour un nul.

Elle a aussi encore en tête la façon dont elle s'était laissée surprendre en finale de l'Euro-1992 par les Rouge et Blanc emmenés par Brian Laudrup (2-0).

La Mannschaft ne risque donc pas de prendre ce match à la légère, d'autant qu'elle souhaite finir première pour avoir un jour de repos supplémentaire avant le quart de finale. Un match nul suffira à remplir cet objectif. En outre, celui-ci se disputerait à Gdansk (Pologne), où se situe son camp de base depuis le début de la compétition.

Elle dispose de tous ses joueurs, à l'exception de Jérôme Boateng, suspendu après deux cartons jaunes en deux matches.

Côté danois, le milieu offensif du Danemark Dennis Rommedahl (33 ans) est forfait après s'être blessé tout seul en courant lors du match contre le Portugal.

En revanche, le milieu défensif Niki Zimling, également sorti sur blessure à une cheville, dès la 16e minute de jeu, a déclaré vendredi qu'il allait "beaucoup mieux" et qu'il avait "de bonnes chances" de jouer.

Composition probable:

Danemark: Andersen - Jacobsen, Kjær, Agger (cap), S. Poulsen - Kvist, Zimling - T. Mikkelsen, Eriksen, Krohn-Dehli - Bendtner

Sélectionneur: Morten Olsen

Allemagne: Neuer - Lahm, Badstuber, Hummels, Bender (ou Höwedes) - Khedira, Schweinsteiger, Podolski, Özil, Müller - Gomez

Sélectionneur: Joachim Löw

Arbitre: Carlos Velasco Carballo (ESP)

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr