Escrime Marion Stoltz, en bronze à l'Euro

0 contributions
Publié le 16 juin 2012.

LEGNANO (Italie) - Marion Stoltz a redonné des vitamines au sabre féminin français avec une médaille de bronze aux Championnats d'Europe d'escrime à Legnano, alors que les quatre tireurs français sélectionnés pour Londres qui étaient en piste samedi ont regardé les finales de loin.

La jeune femme de 21 ans, qui était passée tout proche cette saison de se qualifier pour les jeux Olympiques, a su jouer de son tableau relativement ouvert pour se hisser jusqu'en demi-finale et ouvrir ainsi son palmarès.

Mais là, trop impressionnée par le changement de décor, passé d'un banale gymnase à un petit château médiéval, elle n'a pas fait trembler la Grecque Vassiliki Vougiouka (15-9), elle-même battue en finale par la petite terreur ukrainienne Olga Kharlan, 21 ans et déjà trois titres européens et trois médailles mondiales en solo.

"Pour mes deuxièmes Championnats d'Europe, je suis vraiment contente, même s'il y a cette petite déception de m'être laissée submerger par l'ampleur de l'événement, une demi-finale européenne. J'ai été un peu une +bleue+ sur ce coup-là", a raconté la sabreuse.

La douce demoiselle apporte ainsi à l'équipe de France la deuxième médaille de cet Euro italien, au lendemain de l'argent au sabre messieurs de Boladé Apithy, originaire comme elle de Dijon. Et redonne du tonus au sabre féminin qui avait disparu des podiums individuels depuis les Mondiaux-2009 en championnat, et plus d'un an en Coupe du monde.

"Elle a pris de la maturité. Depuis quelques temps, on sentait que quelques petites choses commençaient à s'installer dans son jeu", a estimé Cyril Tahon, l'entraîneur des sabreuses françaises. "On en avait besoin ! Cela fait deux ans qu'on galère un peu, passant parfois proche, parfois loin du podium. J'espère que c'est l'aube d'une belle succession de performances."

Marion Stoltz en est convaincue: "Moi, cela me fait énormément de bien, et j'espère que le groupe va pouvoir s'envoler aussi grâce à cela. J'ai confiance en nous pour l'épreuve par équipe mardi car j'espère bien rentrer avec deux médailles autour du cou chez moi !".

A Londres, elle jouera la partenaire d'entraînement de Léonore Perrus, qui n'a elle encore jamais goûté au podium en individuel dans un championnat seniors. Samedi, elle s'est arrêtée en huitième de finale.

A un mois et demi des Jeux, les fleurettistes n'ont pas fait mieux. Victor Sintès, le médaillé de bronze des derniers Mondiaux, s'est fait surprendre en 8e de finale d'entrée par le Polonais Radoslaw Glonek (15-9). Erwann Le Péchoux et le jeune Enzo Lefort, qui auraient pu croiser le fer en 8e, ont tous les deux buté au tour précédent.

Ils peuvent se rassurer en constatant que leurs grands rivaux italiens sont passés aussi rapidement à la trappe, à l'image du N.1 mondial et champion du monde en titre Andrea Cassarra. Samedi devait être jour de fiesta pour la squadra azzurra, qui avait placé pas moins de trois hommes sur le podium aux précédents Championnats d'Europe et aux Mondiaux chez elle à Catane, en octobre.

Mais pour la première fois depuis 2006, le champion d'Europe du fleuret n'est pas italien. Il est Russe: Alexey Chereminisov.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr