Thierry Roland, la voix du foot à la télé s'éteint après la victoire des Bleus

13 contributions
Publié le 29 janvier 2014.

FOOTBALL - Les réactions sont nombreuses après le décès du célèbre commentateur...

Légende du commentaire sportif et roi du foot à la télévision, Thierry Roland est mort brutalement après avoir regardé vendredi soir sur le petit écran la victoire des Bleus contre l'Ukraine à l'Euro, qu'il aurait dû commenter au côté de son complice Jean-Michel Larqué.

«Mon cher Thierry», comme l'appelait son alter ego, a succombé à l'âge de 74 ans, dont plus de 50 ans à l'antenne, à un accident vasculaire cérébral, selon Jacques Vendroux, directeur des sports de Radio France et son amiintime depuis quatre décennies au moins.

«Il a regardé le match de l'équipe de France et puis il s'est endormi et il a fait un AVC vers 3 heures du matin. Les médecins ont essayé de le réanimer et Thierry n'est jamais reparti», a assuré Jacques Vendroux sur France Info en précisant qu'il lui avait encore parlé la veille.

>>Vos réactions à la disparition de Thierry Roland, sont à lire par ici

La chaîne M6, pour laquelle Thierry Roland aurait dû reformer son duo avec «Jean Mi-Mi», a officialisé son décès ce samedi matin à la demande de la famille, sans toutefois préciser la date ni les causes de la mort. Cette nouvelle a cueilli par surprise la planète foot et le monde des journalistes sportifs en plein Euro 2012.

Cet Euro devait signer le grand retour du tandem mythique Roland-Larqué, qui a commenté plus de 700 matches ensemble - sur Antenne 2 puis surtout TF1 - entre 1979 et 2005 mais qui n'avait plus couvert de grande compétition internationale depuis l'Euro 2004 (à l'exception d'un Roumanie-France pour les éliminatoires de l'Euro-2012). Mais Thierry Roland avait dû renoncer à l'Euro le 13 juin, n'étant pas totalement remis d'une opération liée à un calcul biliaire.

«L'opération s'est bien passée. Mais ça reste récent, et je suis encore en période de convalescence. Je suis courbatu, j'ai des petits spasmes à droite à gauche. Donc très sincèrement, je ne me sens pas le courage d'aller en Ukraine», avait alors expliqué à l'AFP le commentateur, aussi populaire pour son côté franchouillard et ses saillies imagées que critiqué pour plusieurs débordements verbaux qui ont marqué sa carrière.

Il jugeait qu'il n'aurait pas été «raisonnable d'aller en Ukraine où il n'y a pas de grosse médecine au cas où il m'arriverait quelque chose». Ce rendez-vous manqué a rendu sa disparition d'autant plus cruelle à son ami Jean-Michel Larqué: «Il se faisait une telle joie de reformer notre tandem, il est parti sans ça et c'est le plus terrible: sa dernière joie j'aurais peut-être pu la lui procurer et j'ai pas pu le faire», a-t-il déclaré, en larmes, à BFM-TV. «Il m'avait dit que s'il lui arrivait quelque chose il me regarderait de là-haut depuis la grande prairie... Les bons souvenirs sont gommés par la nouvelle, mais ils reviendront un jour, forcément».

«Encyclopédie du football»

Samedi matin, lors de sa conférence de presse à Donetsk, en Ukraine, au lendemain de la victoire des Bleus 2-0 face à l'Ukraine, le sélectionneur de l'équipe de France, Laurent Blanc, a fait observer un moment de recueillement et présenté ses condoléances à la famille de Thierry Roland. «Je souhaite présenter mes condoléances à sa famille de la part de l'équipe de France, du staff et des joueurs. C'est un amoureux du sport qui disparaît, ça nous a beaucoup touchés», a déclaré Laurent Blanc, attristé par la disparition de cette «encyclopédie du football (qui) avait toujours des anecdotes très croustillantes» à raconter.

«C'était la voix du foot pour des millions de personnes et c'était mon ami», a commenté Michel Platini, président de l'UEFA, interrogé samedi matin par l'AFP à Varsovie, soulignant: «Thierry, c'était aussi mon histoire, ma carrière, mes victoires, une partie de ma vie».

Autre figure du commentaire sportif, Eugène Saccomano, qui officie désormais sur RTL, a estimé que «l'émotion» suscitée par la victoire française a pu précipiter ce décès: «L'émotion l'a bouleversé, elle l'a terrassé» a-t-il déclaré sur BFM-TV.

«Gouaille et sens de la rigolade»

Pour le président de la République François Hollande, «le monde du sport et du football perdent l'un de ses plus populaires et ardents supporters». Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault estime également qu'on «se souviendra d'un homme qui partagea avec l'ensemble du pays les plus grands moments du football français, comme la victoire de l'Equipe de France de football en 1998».

Parmi les très nombreuses réactions à la disparition de Thierry Roland, nombre de ses confrères ou d'anciens responsables de clubs ont tenu à souligner la gouaille et le sens de «la rigolade» de l'artiste, encyclopédie du foot qui disposait de «l'entière collection de France Football depuis les années 50», ont relevé Eugène Saccomano et Guy Roux, ex-entraîneur d'Auxerre. Thierry Roland laisse une veuve, la réalisatrice Françoise Boulain, et un fils, Gary. La date des obsèques n'a pas encore été annoncée.

avec AFP
Mots-clés
Newsletter
SPORT

En fin de matinée retrouvez toutes les infos indispensables du sport

publicité
publicité

Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr