Le cycliste américain Lance Armstrong enfilant le maillot jaune du Tour de France le 20 juillet 2005.
Le cycliste américain Lance Armstrong enfilant le maillot jaune du Tour de France le 20 juillet 2005. - V.Kessler/REUTERS

Reuters

Johan Bruyneel, l'ancien directeur sportif de Lance Armstrong, a démenti vendredi les accusations de dopage portées contre lui par l'Agence américaine de lutte contre le dopage (USADA).

«Je suis consterné de voir qu'une fois de plus des allégations de dopage ont été portées à mon encontre, cette fois par l'USADA», a déclaré Johan Bruyneel, qui a accompagné Lance Armstrong dans ses sept victoires sur le Tour de France.

 

«Naturellement, je coopérerai pleinement à cette enquête, même si je n'ai aucun doute sur le fait qu'au final, le résultat sera le même que pour toutes les autres enquêtes de ces dernières années", ajoute-t-il dans son communiqué.

 

Témoignages d'anciens coéquipiers

L'USADA a confirmé mercredi qu'elle avait engagé une procédure contre Lance Armstrong. Elle vise également cinq anciens partenaires du champion texan, parmi lesquels Johan Bruyneel, qui auraient été liés par des pratiques dopantes sur la période 1998-2011.

 

L'agence américaine dit s'appuyer sur les dépositions d'anciens coureurs de l'équipe d'Armstrong, dont elle n'a pas dévoilé l'identité.

 

S'il n'a jamais été contrôlé positif, Lance Armstrong, revenu au plus haut niveau après avoir été soigné d'un cancer, doit se défendre depuis des années des soupçons de dopage qui entourent sa carrière d'exception.