Le joueur espagnol, Rafael Nadal, lors de sa victoire à Roland-Garros, le 11 juin 2012.
Le joueur espagnol, Rafael Nadal, lors de sa victoire à Roland-Garros, le 11 juin 2012. - N.Elias/REUTERS

R.S.

Il avait profité de la soirée du titre de Rafael Nadal à Roland-Garros pour s’introduire dans la chambre de l’Espagnol. Une première fois par curiosité. La deuxième fois pour lui dérober sa montre à 300.000 euros prêtée par un créateur.

Pour ce vol, l’employé de l’hôtel parisien mis en cause a écopé de six mois de prison ferme, indique Le Parisien. Trahi par la carte magnétique qui lui avait permis d’entrer sans effraction, l’employé a aidé les enquêteurs à retrouver l’objet caché près d’une voie ferrée à Corbeil.

L’employé de l’hôtel, dont le casier judiciaire était vierge, a présenté ses excuses au joueur et à l’horloger. Pour justifier son vol, il aurait aussi expliqué que la montre de Nadal pouvait lui porter bonheur.