Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, lors de la Coupe du Monde 1990 en Italie.
Thierry Roland et Jean-Michel Larqué, lors de la Coupe du Monde 1990 en Italie. - RUTMAN/TF1/SIPA

A.D.

Déjà obligé de repousser son arrivée en Ukraine à cause de soucis de santé, Thierry Roland a annoncé ce mercredi midi au micro d’RTL, qu’il renonce à commenter l’Euro 2012. Une triste nouvelle pour celui qui devait retrouver son compère de toujours, Jean-Michel Larqué, qu’il avait su convaincre de le rejoindre sur M6. «Sauf énorme miracle, je ne pense que j’irai cette année. D’abord, je ne suis pas très costaud, très vaillant. En plus, l’Ukraine, ce n’est pas la Mecque du tourisme, les avions sont en retard, les routes ne sont pas finies. C’est compliqué.»

«J’ai l’impression de trahir Jean-Michel Larqué»
 
Affecté de ne pas pouvoir participer à cette nouvelle aventure aux côtés de Jean-Michel Larqué, Thierry Roland s’en veut d’avoir tout fait pour convaincre son ami. «Oui, c’est moi qui l’ai violenté pour qu’on fasse ça. J’ai tellement insisté qu’il l’a fait, il l’a fait pour moi. Si vous voulez, j’ai l’impression de le trahir. Si je n’avais pas insisté comme j’ai insisté, il ne serait pas là-bas, à se faire chier dans ce pays à la con.»
Pas abattu pour autant, «Titi» annonce la couleur. Que ses fans se rassurent, sa carrière est loin d’être terminée: «J’étais tellement heureux de pouvoir le faire, je ne vais certainement pas abandonner… Rendez-vous dans quatre ans!»